Aller au contenu principal

Des aides pour les producteurs AOP Saint-nectaire

Un nouveau contrat de filière entre l’Interprofession Saint-nectaire et le Conseil départemental est lancé jusqu’en 2021

Patrice Viala, Serge Pichot, Nicolas Guittard et Alain Mercier, président de la Communauté de communes Dômes-Sancy-Artense.

À l’occasion du Sommet de l’élevage, Serge Pichot, vice-président du Conseil départemental du Puy-de-Dôme en charge de l’aménagement du territoire, et Patrice Viala, président de l’interprofession du fromage Saint-nectaire ont signé la convention du nouveau contrat de filière 2018-2021.  Dotée de 82 000€ en 2018, l’enveloppe propose un panel d’aides techniques aux producteurs de lait ou de fromages, « dans le but de pérenniser la production sur la zone » souligne Serge Pichot.
Le contrat de filière prévoit ainsi différentes actions pour encourager l’amélioration continue en élevage AOP Saint-nectaire ; les enjeux étant d’assurer la sécurité sanitaire, réduire l’utilisation des antibiotiques et adapter les exploitations au cahier des charges révisé.

Des aides techniques


Les interventions prévues dans ce contrat ont un caractère « préventif ». « Elles portent le plus en amont possible sur la conduite du troupeau » explique Patrice Viala. Elles concernent : la sécurisation des pratiques de la traite en lien avec les services du conseil élevage de l’EDE ; la valorisation des prairies naturelles par une aide aux producteurs à mieux connaître leur composition ; le suivi technique des élevages de génisses pour sécuriser le troupeau laitier de demain , « cela consiste à aider les éleveurs à accéder  aux doses sexées afin de répondre à l’obligation du cahier des charges d’animaux nés et élevés sur la zone » précise le président de l’interprofession.
« La signature de ce contrat de filière 2018-2021 revêt un enjeu économique fort ; l’agriculture tient en effet une place importante dans le Puy-de-Dôme. Elle participe à la dynamique économique du département et répond aux enjeux touristiques à travers, notamment, ses appellations » indique le vice-président du Département. Pour Patrice Viala, le soutien du département participe également à « maintenir le renouvellement des générations dans la filière Saint-nectaire ».


C.Rolle

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Patrick Bénézit : « Une PAC qui maintient des agriculteurs nombreux et qui créé de l’économie »
Patrick Bénézit, agriculteur dans le Cantal et président de la Copamac¹, milite pour une PAC économique garante de la diversité…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Irrigation
Plan de relance et aléas climatiques : comment obtenir une aide ?
Le plan de relance agricole du gouvernement soutient les investissements d’équipements d’irrigation. Mais avant de déposer une…
Champs de blé face au Puy-de-Dôme
Surfaces et rendements céréaliers en baisse
En moins de cinq ans, le département du Puy-de-Dôme a perdu près de 8 000 ha de cultures, résultat d'une déprise agricole forte,…
Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole