Aller au contenu principal

Interview
Des achats groupés de GNR-Fioul

L’association Terre Agri 63, portée par FNSEA 63 et les JA, lance les opérations d'achats groupés de GNR et Fioul domestique. Retour sur la genèse du projet et son fonctionnement avec David Chaize, président de Terre Agri 63.

Lancement des offres groupées en décembre 2020 sur des secteurs tests.

Les opérations d'achats groupés de GNR et Fioul domestique seront lancées après le congrès de la FNSEA 63, soit à la mi-décembre sur des secteurs tests.


Pourquoi mettre en place des achats groupés de fioul ?
L’objectif est multiple : fournir un avantage non négligeable aux adhérents, c’est ce qui est constaté dans les autres départements, et bien évidemment, réduire les charges des exploitants, tant sur leur vie privée que professionnelle.
C’est une dynamique de services qui est engagée à travers ces actions d’offres groupées. C’est d’ailleurs un fondement du syndicat que de se regrouper pour peser dans les négociations.


Comment ces achats groupés fonctionneront ?
Un SMS sera adressé à tous les adhérents du département, deux vendredis par mois, pour recenser les commandes, qui pourront être prises jusqu’au lundi soir 17h auprès du standard, ou en réponse directement au SMS envoyé, avec litrage et produit commandé.
Ensuite Terre Agri 63 lancera l’appel d’offres aux fournisseurs le mardi, ces derniers auront 24 h pour y répondre. Le jeudi, Terre Agri 63 valide les fournisseurs retenus pour les secteurs et transmet les coordonnées des exploitants ayant commandé. La livraison se fera dans les 8 jours suivants.


C’est une nouvelle organisation pour les agriculteurs, à quoi faudra-t-il penser ?
Il faudra anticiper ses besoins, ou du moins rythmer les commandes sur le rythme bi-mensuel.
Aussi, la commande devra être de 500 l minimum, avec du GNR qualité premium et du Fioul domestique qualité premium et adapté à la saisonnalité. Il faudra aussi payer à la livraison. Ce type d’opération mis en place dans des départements voisins permet aux adhérents FDSEA-JA de faire une économie de 50€ /1000 litres en moyenne. Et bien sûr, plus il y aura de volume commandé, meilleur sera le prix !


Comment s’effectuera le lancement ?
Nous le présenterons largement lors de notre assemblée générale du 4 décembre, mais nous commencerons par des secteurs tests, puis ce sera étendu courant 2021 à tout le département. Nous pensons le faire la semaine du lundi 14 décembre 2020.
Nous avons fait le choix d’ouvrir l’offre aux non-adhérents pour trois opérations consécutives, après, l’opération sera réservée exclusivement aux adhérents.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Patrick Bénézit : « Une PAC qui maintient des agriculteurs nombreux et qui créé de l’économie »
Patrick Bénézit, agriculteur dans le Cantal et président de la Copamac¹, milite pour une PAC économique garante de la diversité…
Irrigation
Plan de relance et aléas climatiques : comment obtenir une aide ?
Le plan de relance agricole du gouvernement soutient les investissements d’équipements d’irrigation. Mais avant de déposer une…
Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Champs de blé face au Puy-de-Dôme
Surfaces et rendements céréaliers en baisse
En moins de cinq ans, le département du Puy-de-Dôme a perdu près de 8 000 ha de cultures, résultat d'une déprise agricole forte,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole