Aller au contenu principal

Démonstration de matériel : un projet inter-Cuma pour un matériel forestier

La CUMA de la Comté, à l’initiative d’un de ses adhérents, a reçu une trentaine de personnes dans le cadre d’une démonstration d’un combiné coupeur-fendeur.

La démonstration du combiné coupeur-fendeur a attiré plus de 30 personnes sur l’exploitation de Cyril Chouvy.

Nombreux sont les agriculteurs a faire eux memes leur bois de chauffage. C’est le cas de Cyril Chouvy, eleveur laitier pres de Manglieu qui souhaitait trouver une solution pour faciliter ces travaux forestiers. C’est au Sommet du Bois a Cournon qu’il decouvre le combine coupeur-fendeur. «Cette machine permet de couper et de fendre en buche des billes de bois d’un diametre allant jusqu’a 40 centimetres. » Des lors, Cyril Chouvy propose au fabricant de se deplacer pour realiser une demonstration a destinations de plusieurs agriculteurs. L’eleveur envoie personnellement pres de 50 invitations aux adherents de la Cuma de la Comte (ou il est lui-meme adherent) et aux agriculteurs de son canton. «Nous sommes 25 adherents dans ma Cuma, mais seulement cinq sont interessees. C’est trop peu pour acheter ce materiel en commun. J’ai donc decide d’elargir les invitations pour montrer aux gens que la Cuma est ouverte aux nouveaux adherents, mais aussi aux autres Cuma. Ce serait la l’occasion de fonctionner en inter-Cuma sur un materiel qui demande peu de reactivite. »

Doucement mais surement
De fil en aiguille, ou plutot de bouches a oreilles, la demonstration organisee par Cyril Chouvy arrive jusqu’a la Federation departementale des Cuma. L’organisme va a son tour inviter l’ensemble des presidents des Cuma du Puy-de-Dome. Ce sont donc plus de 30 personnes qui ont repondu presentes le 7 juillet dernier lors de la demonstration du combine coupeur-fendeur. «Je ne m’attendais pas a avoir tant de monde, mais c’est temps mieux. Chacun a pu s’exprimer et dire de quoi il avait reellement besoin. Il en est ressorti qu’il faudrait investir dans un casse bois, pour les grandes longueurs et les gros diametres, en plus du combine. Ces deux outils permettraient de nous donner davantage de marges de manœuvre. Apres cette demonstration, deux Cuma (Tours-sur-Meymont et Cunlhat) seraient interessees pour rejoindre la Cuma de la Comte et investir dans ces materiels.» Encore a l’etat de projet, l’initiative de Cyril Chouvy fait son petit bout de chemin. L’achat des deux machines demanderait un investissement de 41 000€ subventionne a hauteur de 10% par le Conseil regional et 10% par l’Union Europeenne. Les Cuma esperent aussi une aide de la MSA dans le cadre de la securite au travail. «Avant tout achat, nous voulons prendre le temps de reflechir pour nous organiser au mieux. Dans ce projet, nous avons aussi pour objectif d’avoir un tarif accessible a tous les utilisateurs de 10 € maximum par stere de bois.» Les initiatives, comme celle de Cyril Chouvy, se multiplient dans le departement. Les Cuma n’hesitent plus a ouvrir leurs portes a d’autres.



MELODIE COMTE


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Pour Patrice Gandeboeuf, producteur laitier individuel, le Service de Remplacement est la seule solution pour partir en vacances.
"Sans le Service de remplacement 63 je ne partirais pas en vacances"
Patrice Gandeboeuf est producteur laitier individuel et chaque année il s'offre une semaine de vacances en famille grâce au…
Le changement de calcul de l’aide et la suppression de l’aide à la vache allaitante sur notre bassin naisseur peut avoir des répercussions économiques importantes pour les élevages allaitants.
La PAC changera-t-elle de cap en 2023 ?
Même si certains points méritent des clarifications, les grandes orientations de la future Pac sont désormais définies. Mais les…
Quelques parcelles d'orge et de blé ont été moissonnées dimanche dernier avant d'être stoppées par le retour de la pluie.
Les moissons se font attendre...
Après un mois de pluie l'heure des moissons approche mais l'humidité ambiante fait craindre un déclassement des récoltes. Le…
Avant le démarrage de la castration, Laurent et Pascale Favy donnent conseils et explications aux 46 jeunes présents pour ce premier jour de chantier à Beauregard l'Evêque.
Castration, le casse-tête pour dénicher de la main-d'œuvre saisonnière
Les chantiers d'écimage des maïs semences ont débuté la semaine dernière avec notamment des jeunes des Maisons de Quartier de la…
Andrée Tisserand en entretien PAI avec 2 candidats à l'installation. Céline Baudry, infirmière, et Valentin Port , ingénieur, portent un projet à deux familles de paysan boulanger et une chèvrerie.
PAI, le passage obligé pour s'installer
Andrée Tisserand, conseillère Point Accueil Installation (PAI) à la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme, informe et oriente les…
Autour de Jean-Michel Cellier-Courtil, les agriculteurs bio membres de quatre GIEE ont été invités à découvrir la diversité culturale de son exploitation.
Avant les moissons, dernier Tour de plaine
Bio 63 a organisé tout au long de la campagne des "tours de plaine" chez différents producteurs bio du Puy-de-Dôme pour amener…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole