Aller au contenu principal

Assemblée générale JA 63
«Défendons nos productions, proposons des solutions »

Jeudi 7 mai a eu lieu l’assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme dans les locaux de la Chambre d’agriculture, en présence de Gilles Amat.

L’ Assemblée générale des jeunes agriculteurs est toujours l’occasion d’échanger avec les adhérents et les responsables professionnels

Bien que la météo était au beau fixe, une cinquantaine de personnes a assisté, jeudi dernier, à l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme.
Au cours de cette dernière, la structure a dévoilé son rapport d'activité mais surtout son rapport d'orientation, très attendu.
Le thème retenu cette année était la reconquête des marchés, et particulièrement celui de la viande. En fait, comme l'a précisé Sébastien Vidal, président des JA 63, l'idée n'est pas venue par hasard, ils se sont inspirés des débats qui ont fait suite aux annonces du Bilan de la PAC en février dernier. « Ce fut l'occasion pour nous de nous recentrer sur nos exploitations et d'ouvrir les yeux, de se projeter ».
De nombreuses propositions ont été faites par les Jeunes Agriculteurs, saluées par l'ensemble des participants, qu'ils soient agriculteurs, responsables professionnels ou bien politiques.
De longs débats ont eu lieu par rapport aux prochaines élections européennes, et la pertinence de ces dernières. Gilles Amat, éleveur de vaches Salers dans le Cantal, et membre du bureau JA National, a souligné que de nombreuses questions politiques se jouent derrière chacun de nos choix sur nos exploitations.
Ce qui est important à retenir de ce rapport, c'est avant tout la volonté de relancer l'engraissement sur nos territoires, accompagné de la mise en place d'outils de production performants et adaptés (paragraphe dédicacé aux représentants politiques).
L'idée de mettre en place des outils de production (abattoir) a été saluée par Alain Tridon, directeur de la DDEA, notion qui demande à être réfléchie au sens du Grenelle de l'Environnement: agir pour un meilleur Bilan Carbone.
Pour appuyer leurs propositions, les JA ont avancé l'idée de contractualisation entre productions animales et productions végétales, personne n'est resté insensible à cette démarche qui demande à être étudiée plus attentivement.

Le Rapport d'Orientation des JA en résumé

• Remettre au centre des réflexions l'acte de production, qui doit rester le 1er pilier de l'agriculture
• La PAC : succession de Bilans et de réformes sans cohérence, leur seul but diviser les agriculteurs
• Seuls le professionnalisme et la technicité nous permettent
d'avancer, la PAC n'est pas le bon levier d'action, la preuve via les études technico-économique.
• Rechercher la valorisation de nos produits : les signes officiels de qualité étouffent nos exploitations, nous devons réfléchir à une réorganisation de nos filières et nous y impliquer davantage.
• Les agriculteurs sont des hommes raisonnables, il faut nous faire confiance sinon d'autres feront notre travail à savoir «vous nourrir». Il faut être plus ambitieux pour que demain l'agriculture soit reconnue d'utilité publique et nous permette d'avoir une vision de notre activité sur du plus long terme, de recommencer à avoir des projets.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Bruno Dufayet
Bruno Dufayet : « Les marchés sont porteurs, ne lâchez pas les prix sur vos fermes »
Eleveur à Mauriac dans le Cantal, Bruno Dufayet déploie la feuille de route de la Fédération nationale bovine qu’il préside, avec…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
Cultiver l'herbe : la solution pour affronter le changement climatique
La 11ème édition de "l'Herbe de nos Montagnes" organisée à Laqueuille la semaine dernière a posé plusieurs…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole