Aller au contenu principal

CERFRANCE Puy-de-Dôme Avenir
Déclaration Pac et respect de la conditionnalité

Le CERFRANCE vous accompagne pour réaliser votre déclaration PAC 2012.

La déclaration PAC est devenue presque habituelle mais il n’en va pas de même du respect de l’ensemble de la conditionnalité.

Début avril, chacun va se pencher sur sa déclaration PAC, de manière presque habituelle. Ces dernières années se développent les déclarations graphiques. Elles vont se généraliser d’ici un à deux ans, autant prendre les devants. Le CERFRANCE accompagne ses exploitants agricoles qui souhaitent prendre le temps de faire le point précisément.

En effet, si les déclarations ne posent plus beaucoup de problèmes, il n’en va pas de même du respect des règles de la conditionnalité. En effet, lors de divers contrôles, de petites anomalies peuvent se répéter et entrainer des pénalités toujours préjudiciables. Les pénalités sur un point, qu’il concerne les surfaces ou les animaux, s’appliquent sur l’ensemble des aides PAC !

Au fil des ans, les contrôles se font plus précis et l’application des règles devient plus exigeante. La déclaration PAC est l’occasion de faire le point sur l’ensemble de ces obligations réglementaires.

La vérification de la conditionnalité est propre à chaque exploitation. Elle s’appuie sur cinq domaines, dont certains concernent des productions ou des conduites spécifiques. Il convient de repérer rapidement les domaines qui concernent l’exploitation. Parmi les points essentiels, il faut citer :

• Le chargement

• Le taux de surface en herbe

• La possibilité de retournement de prairies temporaires

• Le contrôle des SET - Surfaces en Eléments Topographiques

 

Transfert de DPU : un mini casse-tête

Ce moment est aussi l’occasion de faire le point sur les DPU et de réaliser les transferts. Les reprises ou cessions de terrain entrainent souvent des mouvements de DPU. Qu’est-ce que l’on perd, qu’est-ce que l’on gagne ? Que peut-on faire ? Rien n’est automatique, il faut trouver la meilleure solution pour chaque cas.

 

L’informatique pour sécuriser, le papier pour vérifier

Les déclarations sont réalisées en télédéclaration directement sous Télépac ou sur un logiciel là où Internet ne passe pas assez bien. La manière de procéder doit impliquer l’agriculteur car, au final, cela reste bien sa déclaration. C’est pourquoi à l’issue de chaque rencontre, il est remis l’ensemble de la déclaration et les photos sont imprimées pour vérifier ce qui est déclaré. Ainsi, les calculs sont sécurisés, les données vérifiées et sauvegardées.

Les conseillers du CERFRANCE rencontrent les agriculteurs dans les agences, dans des permanences ou chez eux. L’analyse du conseiller est appréciée car elle permet :

. d’optimiser les aides

. d’éviter des erreurs (ex : retournement de prairie dans le cadre de la PHAE), voire de percevoir une aide jusque là oubliée (ex : plafond ICHN)

. de faire le point sur une réglementation toujours plus exigeante

. d’aborder d’autres sujets comme les projets de l’exploitation.

Les conseillers du CERFRANCE Puy-de-Dôme Avenir sont à votre disposition pour vous accompagner dans la réalisation de votre dossier. Vous pouvez les contacter au 04.73.19.53.10.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Thomas Pannetier et Stéphanie Seguin devant une rangée de tabac Brun. Variété rustique, le Brun demande peu d’eau. Il possède une haute teneur en nicotine. Son stockage et séchage sont simplifiés.
Le tabac aussi mise sur le haut de gamme
Malgré les bouleversements qui ont impacté la filière tabacole ces dernières années, les planteurs du Puy-de-Dôme et de l’Allier…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole