Aller au contenu principal

De l’esprit coopératif à l’esprit de Thiers…

Jeudi 26 février, près de trois cents clients et sociétaires ont participé à l'assemblée générale de la Caisse locale de Thiers à l’issue de laquelle Michel Thouly a annoncé son départ.

Le président André Janot a profité de l’assemblée générale de la Caisse locale de Thiers pour saluer l’engagement du président Michel Thouly qui quittera ses fonctions, à la fin de l’année, pour cause de retraite !

La salle du plan d’eau de Saint Rémy sur Durolle était archi -comble jeudi 26 février. Près de trois cents clients et sociétaires du Crédit agricole de Thiers étaient réunis pour dresser le bilan d’une année d’activité « riche et efficace» selon les termes du directeur de l’agence, Marc Berry, et échanger avec les représentants régionaux. Michel Thouly, président des Caisses locales du Puy-de-Dôme et de Thiers avait invité pour l’occasion André Janot, président du Crédit agricole centre France. Tous deux ont défendu «le modèle coopératif » qui fait des sociétaires des clients engagés. « Le Crédit agricole est une société de personnes avant d’être une société de capitaux (…) Nous soutenons les initiatives locales qui donnent vie à nos territoires». Pour André Janot, le Crédit agricole réunit trois ingrédients indispensables : du capital, du travail et des clients ; et trois valeurs : la proximité, la solidarité et la responsabilité.

A l’issue de l’assemblée générale, et avant de partager un buffet convivial, André Janot a tenu à rendre hommage à Michel Thouly qui quittera ses fonctions de président des Caisses locales du Puy de Dôme à la fin de l’année. « Même si nous n’étions pas toujours d’accord nous avons su partager l’essentiel, a expliqué le président du CACF. Michel a toujours su faire preuve de bon sens. Il sait que la bonne direction est celle qui fait grandir nos territoires. Il fait la force du Crédit agricole ».

 

En marge de l’assemblée générale, c’est une histoire d’hommes décidés à travailler ensemble pour créer une marque collective - « la première marque industrielle de territoire »- qu’est venu raconter Jean-Paul Duroux, président de l’association Esprit de Thiers. L’aventure a débuté en 2008, dans un contexte de forte concurrence avec l’arrivée sur le marché de produits venus d’ailleurs. Une dizaine de couteliers du bassin thiernois décident alors de se réunir sous forme associative afin de mettre en valeur la qualité des produits de Thiers. L’esprit de Thiers est né. La marque est diffusée à l’international et sur le marché français via notamment l’opération « Tranche de saveurs » qui allie les savoirs faire culinaires de grands chefs et la qualité de la coutellerie thiernoise. Le Crédit agricole soutient « Esprit de Thiers ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Patrick Bénézit : « Une PAC qui maintient des agriculteurs nombreux et qui créé de l’économie »
Patrick Bénézit, agriculteur dans le Cantal et président de la Copamac¹, milite pour une PAC économique garante de la diversité…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Irrigation
Plan de relance et aléas climatiques : comment obtenir une aide ?
Le plan de relance agricole du gouvernement soutient les investissements d’équipements d’irrigation. Mais avant de déposer une…
Champs de blé face au Puy-de-Dôme
Surfaces et rendements céréaliers en baisse
En moins de cinq ans, le département du Puy-de-Dôme a perdu près de 8 000 ha de cultures, résultat d'une déprise agricole forte,…
Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole