Aller au contenu principal

CUMA : Un nouveau dispositif de soutien pour aller de l'avant

La fédération régionale des Cuma a co-construit avec le Conseil régional d'Auvergne une nouvelle mécanique de soutien aux Cuma qui devrait permettre de financer tous les matériels, à condition que l'investissement réponde à une dynamique de projet.

De nombreux agriculteurs sont membres d'une Cuma.

Acteur incontournable du monde agricole, les Cuma sont relativement bien développées en Auvergne. Dans le cadre des nouveaux programmes européens pilotés par les régions, elles vont bénéficier d'un soutien non négligeable.

La fédération régionale des Cuma milite en effet depuis plusieurs mois, auprès du Conseil régional pour aboutir à la mise en place d'un dispositif en phase avec les besoins du terrain.

« Quand on compare à d'autres régions qui sont restées dans une position attentiste par rapport au Feader 2015-2020, on mesure combien en Auvergne nous avons eu raison d'être dans une démarche de coconstruction avec la région », souligne Philippe Majeune, président de la FRCuma. Ce positionnement a permis à la fédération de faire valoir ses propositions, dont bon nombre ont été retenues.

Projet

« Le nouveau dispositif est certes plus complexe, car il implique de s'inscrire dans une dynamique de projet, mais il est vraiment positif dans la mesure où il ne comporte aucune restriction au niveau du type d'investissement », poursuit le président. Les tracteurs, par exemple, jusque là écartés des précédents plans, pourront être éligibles.

Doté d'un budget de 5 millions d'euros sur la période, le soutien aux investissements des Cuma présente deux nouveautés majeures : tous les investissements neufs des Cuma peuvent potentiellement prétendre à une subvention, y compris les bâtiments, dans la mesure où il ne s'agit pas d'un renouvellement à l'identique ; les aides seront possibles en fonction du projet de la structure et non du matériel en tant que tel.

 

Jusqu'à 55% de subventions

 

Les acquisitions devront apporter une plus-value à la Cuma sur trois dimensions : économique, sociale et environnementale. « Inscrire les Cuma dans une notion de projet est une bonne chose. Réfléchir sur l'investissement dans la durée, c'est mieux que d'investir au coup par coup », estime Dominique Bertrand, vice-président de la FRCuma et président de FDCuma de Haute-Loire. Aujourd'hui, il souhaite que le dispositif soit rapidement opérationnel, car « de nombreux dossiers sont en attente ». Une première commission devrait se réunir fin septembre. Les demandes seront passées au crible d'une grille de sélection. Si le projet obtient au moins cinq points, il est assuré d'être subventionné à hauteur de 30%. Des modulations diverses (jeune, recours au salarié...) ont été prévues, permettant à certains dossiers d'être financés jusqu'à un maximum de 55%.

Plus d'infos auprès de la FDCuma de votre département. Pour en savoir plus sur le dispositif : http://www.auvergne.fr/faisonsvivreleurope/

Sophie Chatenet

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Bruno Dufayet
Bruno Dufayet : « Les marchés sont porteurs, ne lâchez pas les prix sur vos fermes »
Eleveur à Mauriac dans le Cantal, Bruno Dufayet déploie la feuille de route de la Fédération nationale bovine qu’il préside, avec…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
Cultiver l'herbe : la solution pour affronter le changement climatique
La 11ème édition de "l'Herbe de nos Montagnes" organisée à Laqueuille la semaine dernière a posé plusieurs…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole