Aller au contenu principal

Corbeaux : Anticiper dès à présent l’invasion du printemps

Certaines communes du département sont régulièrement concernées par des dégâts provoqués par les corbeaux notamment sur les semis de printemps. Les corbeaux sont reconnus comme une espèce nuisible. A ce titre, il est possible de continuer de les tirer en dehors des périodes de chasse sous certaines conditions.

Au-delà de la période de chasse (après le 28 février), la destruction des nuisibles nécessite d'avoir une dérogation délivrée par le Préfet. Elle est valable jusqu'au 10 juin. Elle peut être prolongée jusqu'au 31 juillet dans des cas exceptionnels où les mesures d'effarouchement s'avèrent inefficaces. La demande doit alors être motivée et argumentée (dégâts importants, prévention inefficace).

Obtenir une autorisation de tir

Le droit de destruction des nuisibles, tout comme le droit de chasse, appartient au propriétaire du terrain qui peut déléguer ces droits à la société de chasse de son secteur. Selon la situation c’est au propriétaire ou à la société de chasse de faire la demande de dérogation.

1er cas : Le droit de destruction est délégué à la société de chasse

C’est à la société de chasse de faire la demande de dérogation à partir de l’imprimé envoyé par la Fédération Départementale des Chasseurs courant janvier. Il est conseillé aux agriculteurs concernés par les dégâts de nuisibles d'en faire part à la société de chasse locale pour s’assurer que la demande de dérogation soit bien faite et que la société de chasse procède le cas échéant, aux tirs. Jusqu'à fin février, la destruction des nuisibles est régie par le code de la chasse. La dérogation n’est nécessaire qu’après la fermeture de la chasse.

2ème cas : Le droit de destruction est conservé par le propriétaire chasseur

Le propriétaire doit alors récupérer un imprimé de demande de dérogation auprès de la fédération départementale des chasseurs et lui retourner en janvier pour demander la dérogation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

A Sugères (63), Eugénie Schaff a construit une chèvrerie.
Une chèvrerie au service de son éleveuse
A Sugères (63), Eugénie Schaff a construit une chèvrerie et un local de transformation pour augmenter sa production de fromages…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Le ministre de l’Agriculture à l’écoute des éleveurs
A l’occasion de sa visite dans le Puy-de-Dôme, vendredi dernier, Julien Denormandie a rencontré les responsables professionnels…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole