Aller au contenu principal

Pulvérisateurs
Contrôles des pulvérisateurs, où en est-on ?

Depuis la loi sur l’eau de décembre 2006, la profession est toujours dans l’attente d’arrêtés relatifs aux modalités de contrôle des pulvérisateurs et aux organismes d’inspection.

L'article 4 de la loi sur l'eau stipule que tous les matériels destinés à l'application de produits phytopharmaceutiques doivent être conformes aux prescriptions permettant de réduire les risques pour l'environnement et la santé publique. Un matériel neuf doit être vendu conforme, puis il est soumis à un contrôle obligatoire tous les 5 ans dont le coût est à la charge du propriétaire.

Le projet de décret mentionne que ce contrôle périodique sera à l'initiative du propriétaire et réalisé par un organisme d'inspection agréé. Si le rapport indique que le matériel est défaillant, le propriétaire aura un délai de quatre mois pour effectuer les réparations nécessaires et soumettre le matériel réparé à la contre inspection de l'organisme agréé. Au moment du contrôle, l'organisme d'inspection devra apposer sur le pulvérisateur un identifiant (s'il n'existe pas déjà) qui sera lisible et indélébile.

A l'issue du contrôle, l'inspecteur apposera sur le matériel une vignette portant la date limite de validité du contrôle, et délivrera un rapport d'inspection qui doit mentionner l'identité de l'organisme et de l'inspecteur, la date du contrôle et les conclusions sur l'état de fonctionnement du matériel.

L'organisme d'inspection devra être agréé par le Préfet de la Région dans laquelle il est établi. Il devra présenter des garanties d'indépendance et de compétences et disposer des moyens nécessaires à l'exécution des tâches pour lesquelles il est agréé.

 

Dans quel délai faire contrôler son pulvérisateur ?

A compter de la date de publication des arrêtés, le contrôle sera obligatoire :

  • Avant le 31 mars 2010, si le nombre constitué du 8ème et 9ème chiffre du numéro SIREN du propriétaire du pulvé est compris entre 00 et 19, ou en cas d'absence de numéro SIREN,
  • Avant le 31 décembre 2011, si le nombre constitué du 8ème et 9ème chiffre du numéro SIREN du propriétaire du pulvé est compris entre 20 et 39,
  • Avant le 31 décembre 2012, si le nombre constitué du 8ème et 9ème chiffre du numéro SIREN du propriétaire du pulvé est compris entre 40 et 59,
  • Avant le 31 décembre 2013, si le nombre constitué du 8ème et 9ème chiffre du numéro SIREN du propriétaire du pulvé est compris entre 60 et 79,
  • Avant le 31 décembre 2014, si le nombre constitué du 8ème et 9ème chiffre du numéro SIREN du propriétaire du pulvé est compris entre 80 et 99.

Dans l'attente, les contrôles des pulvérisateurs effectués par la FDCUMA 63, réalisés jusqu'au 31 décembre 2008 dans le cadre volontaire, seront valable 5 ans.

Pour plus de renseignements, contacter la FD Cuma au 04 73 44 45 20.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Thomas Pannetier et Stéphanie Seguin devant une rangée de tabac Brun. Variété rustique, le Brun demande peu d’eau. Il possède une haute teneur en nicotine. Son stockage et séchage sont simplifiés.
Le tabac aussi mise sur le haut de gamme
Malgré les bouleversements qui ont impacté la filière tabacole ces dernières années, les planteurs du Puy-de-Dôme et de l’Allier…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole