Aller au contenu principal

Production ovine
Contractualisation : du nouveau dans la filière ovine

Un nouvel accord interprofessionnel reconduit la majoration de l’aide de 3 euros par brebis en 2011. En voici le contenu.

Pour plus d’informations, contacter la Fdo du Puy-de-Dôme au 04.73.44.46.90.

Depuis 2010, les éleveurs ovins peuvent bénéficier d’une majoration de leur aide de 3 euros par brebis. Comment ? En étant adhérent d’une organisation de producteurs commerciale ou en s’engageant, par contrat(s) écrit(s), à commercialiser au moins 50 % de leur production mise en marché auprès d’un maximum de trois acheteurs. La filière souhaite ainsi organiser la mise en marché de ses produits. Cette majoration de l’aide est reconduite en 2011, par un nouvel accord interprofessionnel, qui apporte quelques compléments aux dispositions prévues l’an passé.

Les contrats passés entre éleveurs et acheteurs doivent dorénavant être conformes aux dispositions de la loi de modernisation de l’agriculture, et en particulier contenir des clauses minimales. Ils portent sur les agneaux (animaux de moins de 12 mois) destinés à l’engraissement ou à la boucherie. En cas de vente sur un marché au bétail en vif, l’obligation de contrat(s) s’applique aussi et les contrats peuvent alors être rédigés par le marché. En cas de vente en circuit court, l’éleveur doit s’engager à commercialiser au moins 50% de sa production dans ce circuit, et à faire abattre et/ou découper les animaux par un prestataire explicitement nommé, le contrat étant alors établi entre l’éleveur et ce prestataire.

Prévisionnel de mise en marché

L’éleveur doit aussi s’engager à fournir un prévisionnel de mise en marché, pour la totalité de sa production, aux opérateurs avec lesquels il a contractualisé, et désigner un de ces opérateurs pour faire remonter l’information à Interbev ovins. L’objectif de ces prévisionnels est de permettre à la filière d’avoir une idée, même imprécise, de la production par bassin et de son évolution au cours de l’année à venir, afin d’aider au positionnement des opérations de promotion de l’agneau auprès des consommateurs. Pour toucher la majoration, une copie de ce prévisionnel devra être envoyée à la DDT avec la demande d’aide avant le 31 janvier, de même qu’une copie du/es contrat(s) ou attestation d’adhésion à une Opc, avant le 28 février.

 

Des clauses minimales

Les clauses minimales devant figurer dans un contrat écrit en filière ovine sont les suivantes :

- durée du contrat d’un an minimum, renouvelable par tacite reconduction. Le contrat doit spécifier le volume de production concerné, en nombre d’animaux

- le contrat doit également faire référence aux critères de détermination du prix qui permettront aux éleveurs d’estimer le niveau de prix qu’ils pourront percevoir.

- il doit enfin comporter des clauses relatives aux modalités de paiement, de collecte et de livraison, et de révision ou résiliation du contrat.

Ces dispositions décidées par l’ensemble des représentants de la filière doivent encore être validées par les pouvoirs publics, après quoi elles feront force de loi. Mais pour sécuriser toutes les parties touchées par ces contrats, il faut que la contractualisation engage l’ensemble des maillons de la filière. L’interprofession souhaite donc aller au-delà des obligations de la Lma en élaborant en 2011 un nouvel accord engageant cette fois le secteur de l’abattage /transformation et la distribution.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Le Covid aura finalement eu raison du plus grand rassemblement du monde de l'élevage.
Le Sommet de l'élevage reporté en 2021
Le rendez-vous européen des professionnels de l'élevage prévu début octobre à Clermont-Ferrand ne se tiendra pas cette année.
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole