Aller au contenu principal

Congrès des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme
Continuer d’exister et d’installer

Malgré un contexte économique difficile, l’installation reste le fer de lance des JA. La nouvelle équipe entend bien poursuivre l’action en faveur de l’installation.

Continuer d'exister et d'installer : tel était le thème du congrès des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme qui s'est déroulé mardi 6 avril à la Chambre d'Agriculture.
Cette assemblée générale a été l'occasion de mettre en place une nouvelle équipe. Après deux mandats au sein de la structure JA, Sébastien Vidal a transmis la présidence à Patrick Levet, jeune agriculteur sur la commune de Mazoires.
Après une matinée élective où une nouvelle équipe a vu le jour aux côtés du nouveau président, l'après-midi a été rythmée par les traditionnels rapports d'activité et d'orientation, présentés devant près de 70 congressistes venus assister à l'assemblée générale.
Comme a pu le faire remarquer Patrick Levet, nouveau président des JA 63 : «notre force c'est d'être force de propositions et de défendre nos agriculteurs, toutes productions confondues».

 

 

Formation, projet, prix

Un des principaux objectifs des JA est de continuer d'installer. Ceci passe obligatoirement par une formation adaptée, une installation réfléchie et des prix rémunérateurs pour leurs produits ! Ces trois thèmes ont largement été débattus par les adhérents et les responsables professionnels présents.
Rachel Guiquerro, secrétaire générale adjointe de JA national, a apprécié le fait de voir que l'installation était toujours le fer de lance des JA du département du Puy-de-Dôme. De nombreux points correspondent aux orientations nationales sur ce sujet.
Ce qu'il faut retenir de ce rapport, c'est avant tout la volonté d'installer des chefs d'entreprise formés de manière adéquate. Afin que chacun puisse mener à bien ce projet de vie, dans un métier de plus en plus technique, une formation axée sur la pratique et le contact avec les professionnels sera un des axes de travail des JA.

 

 

Soutien à l'agriculture

De plus, pouvoir vivre de son métier, après l'installation, reste une nécessité au sein du monde agricole. Sans une rémunération correcte de leurs produits, rien ne sera possible. Comme l'a expliqué Sébastien Vidal : «l'agriculture ne s'en sortira pas par sa restructuration, il nous faudra des prix rémunérateurs !»
L'agriculture a encore et toujours besoin d'être soutenue : le premier fondement de la PAC n'est-il pas d'apporter une alimentation saine et suffisante pour tous ?

 

 

Un même combat : l'installation !

Après deux mandats bien remplis, Sébastien Vidal cède la présidence de Jeunes Agriculteurs du Puy de Dôme à Patrick Levet, jeune producteur de lait à Mazoires et père de deux enfants. Patrick est installé depuis 2003. Il est en Gaec avec sa mère et son cousin Stéphane sur une exploitation lait et vaches allaitantes.
Le passage de témoin s'est déroulé au cours de l'assemblée générale. Sébastien Vidal a tenu à remercier toutes les équipes professionnelles et administratives qui au cours de ses mandats l'ont accompagné dans sa mission de président. Il a expliqué que «le dossier installation a été et est depuis toujours la priorité des JA du Puy de Dôme». «Cependant, si nous n'arrivons pas rémunérer notre travail, si nous n'arrivons pas à dégager un revenu sur nos exploitations, on pourra avoir toutes les exigences que l'on voudra en terme d'installation, on installera personne» a-t-il prévenu. «Malgré tout, l'ambition pour notre pays demain, c'est d'avoir un nombre d'exploitations qui reste suffisamment conséquent». L'ancien président des JA du Puy de Dôme a invité son successeur à poursuivre les actions en faveur de l'installation, à défendre la profession dans le respect d'un revenu décent.
Un message entendu par Patrick Levet et la nouvelle équipe du conseil d'administration qui veut également renforcer la proximité avec le terrain pour mieux prendre en compte les attentes des adhérents.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Bruno Dufayet
Bruno Dufayet : « Les marchés sont porteurs, ne lâchez pas les prix sur vos fermes »
Eleveur à Mauriac dans le Cantal, Bruno Dufayet déploie la feuille de route de la Fédération nationale bovine qu’il préside, avec…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
Cultiver l'herbe : la solution pour affronter le changement climatique
La 11ème édition de "l'Herbe de nos Montagnes" organisée à Laqueuille la semaine dernière a posé plusieurs…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole