Aller au contenu principal

Agriculture bio
Conforter les exploitations biologiques

La gestion, l’accompagnement et l’expertise en agriculture biologique sont une activité à part entière de Domagri.

Emmanuel Desilles, le « monsieur bio » de Domagri

Il y a quelques années, au moment de la mise en place des CTE reconversion en agriculture biologique (Contrats territoriaux d'exploitation), la coopérative Domagri créait à destination de ses adhérents un service technique bio. Ce service est aujourd'hui conforté par la présence d'un technicien à plein temps, Emmanuel Desilles, dont la mission est de gérer, accompagner et expertiser la conduite de l'activité biologique auprès des adhérents. Au-delà des conseils sur les produits et des recommandations agronomiques, Emmanuel Desilles s'attache surtout à avoir une approche technico-économique de l'activité biologique, « c'est un gage de pérennité de l'exploitation » précise Michel Delsuc, président de Domagri. «C'est aussi une volonté forte des pouvoirs publics, à laquelle nous devons répondre en donnant les moyens aux agriculteurs bio d'atteindre un équilibre technique et économique de leur exploitation». Le président poursuit en avançant que de son côté, la coopérative a elle aussi une obligation de résultat dans ce domaine. «Pour cela, elle a le devoir d'innover d'autres technologies ou de tester de nouvelles variétés adaptées, permettant par exemple de limiter la baisse des rendements ou de corriger des aspects sanitaires. Le rôle de la coopérative est d'apporter des expertises et des solutions nouvelles aux agriculteurs bio afin qu'ils puissent évoluer durablement dans le métier » indique-t-il. Michel Delsuc reconnaît qu'il y a des efforts à faire de chaque côté pour aller de l'avant, et qu'il ne faut surtout pas mettre en concurrence le bio et le conventionnel. « Il y a de la place pour les deux systèmes d'exploitation».
Avec aujourd'hui près de 300 adhérents agriculteurs biologiques (dont 80 sur le Puy-de Dôme), 2 sites dédiés (Culhat et St Beauzire), 1500 t de céréales par an collectées et un technicien spécialisé, Domagri souhaite en fait donner un nouveau souffle à l'agriculture bio en offrant la possibilité aux jeunes de vivre du métier. « Nous renouvellerons l'agriculture biologique en l'ouvrant à de nouvelles conditions de production et en la rendant plus attractive techniquement et économiquement auprès des jeunes » conclut le président Delsuc.IL A DIT
Michel Delsuc : « La coopérative met des moyens à disposition de l'agriculture biologique : un technicien spécialisé, de l'expertise en matière d'évolution de la production et tout un panel de produits adaptés à la bio» explique Michel Delsuc.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Bruno Dufayet
Bruno Dufayet : « Les marchés sont porteurs, ne lâchez pas les prix sur vos fermes »
Eleveur à Mauriac dans le Cantal, Bruno Dufayet déploie la feuille de route de la Fédération nationale bovine qu’il préside, avec…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
Cultiver l'herbe : la solution pour affronter le changement climatique
La 11ème édition de "l'Herbe de nos Montagnes" organisée à Laqueuille la semaine dernière a posé plusieurs…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole