Aller au contenu principal

Gastronomie
Concours de haute cuisine autour de la Fourme d’Ambert

Les 8 finalistes du concours national « Délices à la Fourme d’Ambert » ont présenté leurs plats à un jury composé de professionnels.

La 8e édition du concours national de recettes « Délices à la Fourme d’Ambert » s’est clôturé le 11 avril dernier. Dans les cuisines du lycée hôtelier de Chamalières, 8 finalistes venus de toute la France ont laissé libre cours à leur imagination et leur talent pour concocter un poisson et un dessert à la Fourme d’Ambert. Réservé exclusivement aux jeunes des écoles hôtelières françaises, le concours est organisé tous les deux ans en partenariat avec le lycée hôtelier de Chamalières, les Maîtres-Cuisiniers de France, les Toques d’Auvergne, la Mutuelle des Cuisiniers de France, la coutellerie Claude Dozorme, la Maison Bragard et la moutarde de Charroux. Cette année, les jeunes finalistes ont eu comme parrain le chef étoilé Cyrille Zen.

Comme chez les grands

Dans les faits, les élèves disposaient de deux mois pour imaginer et confectionner leurs deux recettes. Ces dernières ont été envoyées au Syndicat Interprofessionnel de la Fourme d’Ambert (SIFAm) et 8 candidats ont été sélectionnés. Ils ont dû réaliser leur poisson et leur dessert dans le temps imparti de 3h30 (préparation, découpe, cuisson et dressage).

Les trois gagnants de cette édition sont Alexis Thauvin du Centre de Formation des Apprentis de Cahors en 3e place et Anaëlle Morice du Centre de Formation des Apprentis de Vannes en seconde place. Pour la première fois dans l’histoire du concours, la première place revient à Antonin Roux élève au Lycée de Chamalières. Le jeune chef, originaire d’Ambert, a gravi la plus haute marche du podium grâce à sa ballottine de sandre, fondue de poireau, pressé de légumes et émulsion de pleurotes à la Fourme d’Ambert. Il a élégamment composé son dessert d’un sablé, accompagné d’une mousseline aux fruits secs et Fourme d’Ambert, poires rôties et sa crème glacée à la Fourme d’Ambert.

Les trois lauréats ont ainsi gagné le privilège de voir leurs recettes promues par les chefs cuisiniers et les crémier-fromagers de France. Elles seront également publiées sur le site internet de l’AOP Fourme d’Ambert.

Cette année, le niveau du con-cours a été particulièrement élevé comme l’a souligné le président des Délices à la Fourme d’Ambert, le chef Thierry Chelle : «J’ai été étonné de voir la qualité des assiettes présentées alors que ces jeunes chefs sont encore à l’école. S’ils continuent sur cette lancée, ils sont appelés à travailler dans de très beaux restaurants !»

La prochaine édition des «Délices à la Fourme d’Ambert» aura lieu dans deux ans et d’ici là, l’AOP Fourme d’Ambert n’a pas fini de séduire les chefs et futurs chefs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Bruno Dufayet
Bruno Dufayet : « Les marchés sont porteurs, ne lâchez pas les prix sur vos fermes »
Eleveur à Mauriac dans le Cantal, Bruno Dufayet déploie la feuille de route de la Fédération nationale bovine qu’il préside, avec…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
Cultiver l'herbe : la solution pour affronter le changement climatique
La 11ème édition de "l'Herbe de nos Montagnes" organisée à Laqueuille la semaine dernière a posé plusieurs…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole