Aller au contenu principal

RECOMMANDATIONS
Comment protéger vos points d'abreuvement des vautours

Les vautours sont de retour dans certains secteurs du département, la vigilance est de mise pour éviter de les attirer notamment près des abreuvoirs où des aménagements sont possibles.

Pour éviter d'attirer les vautours sur les parcelles, l'enlèvement rapide des cadavres et la protection des points sont primordiaux.

Le vautour fauve est un charognard. Il se nourrit exclusivement de cadavres d'animaux présents dans son milieu naturel. Ces curies peuvent rapidement prendre de l'ampleur en attirant plusieurs dizaines voire une centaine de volatiles et cette présence stresse les troupeaux en estives. La première des choses à mettre en place pour éviter un tel attroupement, est bien évidemment de retirer rapidement les animaux morts présents. L'autre recommandation des agences spécialisées est d'aménager les points d'abreuvements. Ces derniers peuvent être la seconde "porte d'entrée" des vautours dans les estives.

Trois solutions plus ou moins efficaces

En période estivale, l'eau peut vite venir à manquer dans les sources et rivières et quoi de plus simple que d'aller boire directement dans les abreuvoirs ? Les témoignages d'éleveurs en montagne, observant des vautours monopolisant ces points d'eau, se multiplient.
Les vautours vont certes s'abreuver mais ils n'hésiteront pas aussi à se baigner dans les bacs. Le but des aménagements proposés ci-dessous est d'éviter l'un comme l'autre. 
Le premier consiste à tendre des fils à fladries au-dessus des abreuvoirs (dans la mesure où cette solution n'effraie pas le troupeau). Installez des piquets aux quatre extrémités de l’abreuvoir, tendez deux fils entre les piquets sur la longueur et enrubannez de rubalise ou de fils à fladries. Cette solution serait la plus efficace selon l'Association Départementale d'Économie Montagnarde (ADEM) de la Drôme.
La seconde est de choisir avec minutie l'emplacement de son abreuvoir et de privilégier les sous-bois où les arbres limiteront la visibilité du point d'eau par les vautours.
La troisième solution, moins efficace, est d'installer un obstacle dans l'abreuvoir comme une poubelle (ou tout autre bidon plastique) percée de trous et lestée de cailloux.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Les bâtiments agricoles ont été la cible de grêlons de la taille parfois supérieure à une balle de tennis. De nombreux dégâts sont à déplorer également sur les cultures et l'herbe.
Grêle et orages : les épisodes de trop !
Le Puy-de-Dôme a été touché le week-end de la Pentecôte par de violents orages qui ont détruit des cultures et endommagé…
Tournée calamités des Combrailles : un point de départ pour bâtir le dossier « calamités ».
Grêle : et après ?
Alors que les orages de grêle ont dévasté cultures et bâtiments le week-end de la Pentecôte, les agriculteurs éprouvés par ce…
En l'espace de 24 heures, deux vaches de Patrick Boyer ont été dépecées par les vautours dont une où la mort de l'animal n'est pas certaine avant l'intervention des charognards.
Les vautours réapparaissent près d’Égliseneuve-d'Entraigues
Les vautours fauves ont refait leur apparition dans le Puy-de-Dôme près d'Égliseneuve d'Entraigues où Patrick Boyer, éleveur de…
Lors de l’assemblée générale de la section auvergnate d’Unisylva à Brioude, la coopérative forestière est revenue sur le contexte actuel exceptionnel qui marque la première hausse significative des prix depuis plus de 30 ans.
Les marchés forestiers à des niveaux historiques
La coopérative forestière Unisylva clôture l'année 2021 sur un bilan positif grâce à un contexte exceptionnellement favorable au…
Droit à l’essai : un an de dialogue pour s’associer sur de bonnes bases
Très investies dans la structure Gaec et Sociétés, Brigitte Troucellier, agricultrice dans le Cantal et Maryse Font, agricultrice…
La journée Herbe Richesse des Combrailles a réuni une centaine de visiteurs à Villossanges.
L'herbe, une culture à part entière dans les Combrailles
Les Combrailles étaient à l'honneur la semaine dernière lors d'une journée dédiée aux cultures fourragères organisée par la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole