Aller au contenu principal

Unesco
Classement Chaîne des Puys, un deuxième cap à franchir

« C’est bien parti, mais ce n’est pas fini. Restons mobilisés!», a souligné Jean-Yves Gouttebel, à propos du projet d’inscription de la Chaîne des Puys-faille de Limagne au patrimoine mondial de l’Unesco

De gauche à droite : Eric Gold, conseiller général, délégué Projet Unesco ; Yves Michelin du Laboratoire Vetagro Sup ; Jean-Yves Gouttebel, président du Conseil général ; Cécile Olive, chef du projet Unesco pour le Conseil général ; Pierre Boivin du laboratoire Magma et Volcans.

C’est fait ! La France a retenu la demande d’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco, de la Chaîne des Puys - faille de Limagne, menée par le Conseil général du Puy-de-Dôme.

Une action menée en collaboration avec des scientifiques, forte de l’appui d’entreprises, de collectivités locales, d’un nombre important de Puydômois ainsi que de personnalités venues des médias, du sport, de supporters de tous bords… Tout simplement des personnes convaincues de l’importance d’une telle reconnaissance pour ce territoire, dans l’attente de l’obtenir de l’Unesco en juillet 2014. Un deuxième cap à franchir...

 

C’est bien parti, mais ce n’est pas fini

Un bel élan local, national, souligné par le président du Conseil général du Puy-de-Dôme, qui, tout en se félicitant de la réussite de cette première étape a alerté: «nous devons tous continuer à nous mobiliser. A montrer notre adhésion collective. Nous allons vivre une deuxième phase importante : convaincre les experts mandatés par l’Unesco. »

A cet effet, le Conseil général organise des réunions d’information à l’encontre des habitants du Puy-de-Dôme, « leur adhésion est vraiment importante », met tout en œuvre pour expliquer, démontrer le bien-fondé de cette démarche. Avec à ses côtés, notamment pour l’international, Pierre Boivin, responsable du laboratoire Magma et Volcans : «nous expliquons aux vulcanologues du monde entier, la justesse de notre demande. Nous obtenons déjà des soutiens.» Un gage important vis-à-vis des décideurs de l’Unesco.

L’activité de l’homme

Les porteurs de ce projet se di-sent convaincus de l’importance de l’activité humaine, qui doit perdurer dans la Chaîne des Volcans-faille de Limagne. «Si aujourd'hui on voit des volcans, c’est parce qu’il y a eu pâture, agriculture, façonnage par l’homme», souligne Yves Michelin du laboratoire Vet’Agro Sup, chargé du plan de gestion du site. Et de citer des sites remarquables, en Espagne par exemple, qui ne peuvent prétendre à un classement à

l’Unesco, à cause de leurs boisements. « Ils sont inaccessibles. Or l’Unesco exige que le site soit accessible au plus grand nombre… » Une raison pour laquelle, « on va proposer des modes de gestion qui concilient économie et préservation des paysages. »

Lors d’une réunion avec les supporters du projet d’inscription de la Chaîne des Puys-faille de Limagne au patrimoine mondial de l’Unesco, le président du Conseil général a, entre autre, remercié les acteurs de terrain : propriétaires fonciers, représentants des coopératives d’estives, exploitants agricoles et sylvicoles. Il a conclu en s’adressant à tous les participants : «nous avons plus que jamais besoin de toute votre implication. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Meilleurs voeux 2021

L'Auvergne Agricole et  Excepto vous présentent ses voeux.

Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Le grand Massif central défend des fermes pas des firmes
Réunis le 8 janvier à Clermont-Ferrand, les membres de la Copamac-Sidam ont réitéré leurs propositions dans le cadre des derniers…
Personnes se promenant le long de l'Allier
Voie verte, les agriculteurs seront concertés
Le future voie verte reliant Saint-Yorre à Pont-du-Château et Authezat à Brassac-les-Mines inquiètent bon nombre d'agriculteurs.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole