Aller au contenu principal

RENCONTRE
Choc des cultures sur les terres de Limagne

Deux agriculteurs du Burkina Faso ont visité l'exploitation de Nicolas Chatard, président des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme suite à des échanges sur le stand des JA au Sommet de l'élevage.

Deux jeunes agriculteurs burkinabés, accompagnés par l'AFDI, ont visité l'exploitation agricole de Nicolas Chatard, président de JA 63.

Deux jeunes agriculteurs du Burkina Faso, accompagnés par l’AFDI ( Agriculteurs Français et Développement International, une association de solidarité agricole internationale NDLR), ont visité le 11 octobre dernier, l'exploitation de Nicolas Chatard, président des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme. Ce genre de rencontre est un moment privilégié pour partager les positions syndicales des jeunes, échanger sur les astuces pour fédérer au sein des structures et sur les dispositifs et projets, que les deux syndicats agricoles, ont pu respectivement créer dans ces deux pays (avantages pour les nouveaux installés).

La mécanisation fait défaut au Burkina Faso

Au Burkina Faso, la mécanisation des cultures est encore rare. Le matériel nécessaire est manquant et c’est principalement pour cette raison que les cultures restent manuelles. Le coût horaire journalier d’un salarié est faible et le coût mensuel du salariat agricole est généralement de 22€. Au Burkina Faso, 150€ équivaut à trois SMIC.
Le climat est également bien différent : chaud avec des pluies réparties d’avril-mai à fin octobre . Il est impossible d'envisager là-bas, la production des traditionnelles cultures d’automne françaises.  Les pratiques de vente sont également bien différentes, car concernant l’élevage, tous les échanges se font à l’œil (rien n’est pesé).

L'installation, une toute autre problématique

Installer des jeunes est également un enjeu majeur au Burkina Faso où le foncier est rare. Les hommes travaillent toute leur vie (il n’y a pas de retraite) et les terres sont transmises de génération en génération. Le travail se fait donc très majoritairement en famille et ce sont généralement les aînés qui reprennent les fermes. L'installation hors cadre familial est donc très difficile.
De plus, le remboursement des emprunts doit débuter dès le premier mois de l’installation contrairement à la France où un délai est possible. Cette obligation freine considérablement les nouvelles installations puisque les personnes nouvellement installées doivent disposer de la trésorerie nécessaire très rapidement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le jeu "La Grange" est une représentation simplifiée d'un territoire d'élevage. Son objectif est la co-construction par les joueurs d'une grange qu'ils devront faire évoluer au fil du temps, des contraintes et des souhaits partagés.
GAMAE : des jeux sérieux pour répondre à de sérieux enjeux
L’INRAE présente GAMAE, la première plateforme française de ressources scientifiques et techniques dédiée aux « jeux sérieux »…
Co-président du concours, Jean-Claude Faure est éleveur de charolaises au sein du GAEC des Deux villages et conseiller municipal de la commune.
Ce week-end a lieu le 35ème concours charolais de St-Gervais
La 35ème édition du concours interdépartemental charolais de Saint-Gervais d’Auvergne aura lieu les 5 et 6 novembre…
Sécheresse plans de maïs
Le département du Puy-de-Dôme reconnu pour les calamités agricoles
Une partie du Puy-de-Dôme reconnue au titre des calamités agricoles avec 158 communes concernées. Les demandes d'indemnisation…
Bâtiment d'élevage
Visites de bâtiments : une étape cruciale
Les portes ouvertes bâtiments, organisées par l’EDE et la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme, auront lieu les 8, 9 et 18…
Durant la période qui précède la reprise de l’exploitation, Sylvain investit l’argent qu’il gagne dans son futur cheptel de vaches Aubrac.
Une transmission hors-cadre familial réussie !
Jean-Louis Lescure, exploitant retraité depuis octobre 2021, a eu la chance de trouver un jeune repreneur pour son exploitation.…
Méthaniseur
Méthanisation : solution d’avenir en milieu agricole
Bertrand Duprat, agriculteur méthaniseur et vice-président de l’association des agriculteurs méthaniseurs de France (AAMF),…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole