Aller au contenu principal

Entreprises. Travaux en milieu rural
Changements et adaptations pour les Entrepreneurs des territoires

Les Entrepreneurs des Territoires du Puy-de-Dôme ont discuté de leur avenir. Entretien avec leur président Patrice Grand.

Patrice Grand, président des Entrepreneurs des territoires du Puy-de-Dôme, rappelle les faits marquants de l'assemblée générale tenue début mars.

«Comme toujours, les adhérents ont répon-du présents lors de notre assemblée générale. De par leurs questions, ils ont montré leur implication dans la vie de notre association."

Patrice Grand, président de Edt (Entrepreneurs des territoires) du Puy-de-Dôme, rappelle les sujets principaux débattus lors de cette réunion.

 

Le gazole non routier

Dès début mai 2011, le Gnr (coloration en rouge), entre en fonction pour les machines utilisées par les entrepreneurs des territoires (le 1er novembre pour les tracteurs agricoles et forestiers) *.

Une mise en service qui entraîne des changements, "et notamment des contraintes. En effet son coût s'avère plus élevé, 2 à 5 centimes d'euros par litre. Les citernes de stockage doivent répondre à de nouvelles normes : double paroi, bacs de rétention… et être nettoyées par des entreprises agréées."

Résultat ? "Une hausse incontournable des prestations, qui va aussi grever nos budgets de 15 à 30 % par rapport à l'an passé", regrette Patrice Grand. Cependant, Edt souhaite répercuter cette augmentation uniquement en fonction du cours du baril. "Ainsi si ce cours baisse, le coût des prestations diminuera également."

Les déflecteurs de poussière

Dès ce printemps, la législation demande d'équiper les semoirs à maïs de déflecteurs de poussière. Le but : réduire la dispersion des poussières, en dirigeant le flux d'air vers le sol. (Ce matériel coûte de 100 à 300 euros).

"Encore une contrainte, qui vient gêner notre activité. On peut s'agacer de cette imposition du tout sécuritaire, alors que nous mettons, et avons, toujours mis tout en œuvre, pour travailler dans de bonnes conditions environnementales. On doit en plus selon la réglementation, tenir compte du vent. Or à l'époque du semis du maïs qui se conduit à des dates précises dans notre région, il y a souvent du vent… Il va falloir encore davantage s'adapter, mais à quel prix ?"

EDT une force économique

Avec 150 millions d'euros investis chaque année au niveau national, 33 000 entreprises, 54 000 salariés (permanents, saisonniers occasionnels), "nos entreprises font vivre du monde. Nous avons une vocation vivrière, car nous accompagnons nos clients (agriculteurs, collectivités locales, organismes divers…), en leur permettant de limiter certains investis- sements et charges."

Le matériel utilisé par les entrepreneurs des territoires, va du "plus modeste" : pulvérisateur, cultivateur, au plus grand : moissonneuse batteuse, arracheuse de betteraves. "Des achats, un entretien de machines qui génèrent également une activité économique."

Parmi les projets d'Edt Puy-de-Dôme : l'organisation du congrès national en Auvergne l'an prochain ; la création d'un annuaire régional et départemental des entreprises (publication fin d'année). Et toujours une grande attention portée à la formation des entrepreneurs et des salariés, qui, s'en félicite Patrice Grand, subissent de moins en moins d'accidents dans leur travail.

Gazole non routier

 

A compter du 1er mai 2010, l'utilisation de Gazole non routier, sera obligatoire pour les engins mobiles non routiers en remplacement du fioul domestique.

Matériels concernés : engins mobiles non routiers, dont la puissance est supérieure à 18 kW, tels que les tracteurs agricoles et forestiers, les équipements de manutention et les engins de chantier (bulldozers, rouleaux compresseurs…), ainsi que les bateaux de plaisance et de navigation intérieure.

 

(Source : Charvet SAS - Saint Etienne).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le premier projet individuel de réserve d'eau dans le Puy-de-Dôme est sorti de terre en Limagne, mis en place par Mathieu Daim.
Une retenue d'eau qui fait désormais référence
Le premier projet individuel de réserve d'eau dans le Puy-de-Dôme est sorti de terre en Limagne. Il s'agit d'un ouvrage d'une…
Tableau de fermage du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021
Indice des fermages du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021

L’indice des fermages pour le département du Puy-de-Dôme est constaté pour 2020 à la valeur de 105,33. Cet indice est…

A Sugères (63), Eugénie Schaff a construit une chèvrerie.
Une chèvrerie au service de son éleveuse
A Sugères (63), Eugénie Schaff a construit une chèvrerie et un local de transformation pour augmenter sa production de fromages…
Bâtiment d'élevage
Le projet bâtiment étape par étape
 Un projet bâtiment demande deux ans de reflexion, démarches administratives et construction avant que les premiers animaux n'en…
Forêt qui dépérit de Celle-sur-Durolle, au cœur des Bois Noirs
Les forêts de nos contrées se meurent
Les arbres dépérissent partout en France sous les effets du changement climatique et certaines essences historiques des massifs…
Visite d’exploitation l’après-midi du 6 mars à l'occasion de l'assemblée générale.
2020 : Carton plein pour le Syndicat Aubrac
Si 2020 fut pour les syndicats de races allaitantes une année blanche en termes d’actions promotionnelles, techniques ou festives…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole