Aller au contenu principal

C’est la première fois qu’un concours de labour rassemble autant de monde

Mercredi 15août, les JA de l’intercanton d’Issoire organisaient Terre en fête, un événement dédié à l’agriculture.

Ourson fabriqué en bottes de paille par les JA pour souhaiter la bienvenue aux visiteurs.

Organisé sur l’exploitation d’Antoine Dailloux à Sauxillanges, l’événement a été un véritable succès. Pour preuve, à 12h30 les 450 repas prévus pour le midi étaient vendus. Sur l’ensemble de la journée, les JA ont accueilli près de 3000 visiteurs et servi 700 repas.

Quentin Jaffuel, président du comité d’organisation, se réjouit de cette réussite : «La météo est au rendez-vous, le public s’est déplacé en nombre pour participer à cette journée. Par expérience, nous savons qu’il est parfois compliqué d’attirer du public à des manifestations agricoles, nous avons travaillé des mois durant pour justement proposer des animations qui attireraient un public nombreux et variés. Le pari est réussi et nous nous en réjouissons. A ma connaissance, c’est la première fois qu’un concours de labour départemental rassemble autant de monde dans le Puy-de-Dôme. C’est non seulement une fierté pour l’équipe organisatrice, mais aussi et plus largement pour le monde agricole. Cette journée est la preuve que les citoyens ne méprisent pas notre corps de métier comme on voudrait trop souvent nous le faire croire, et partager des moments ensemble, entre agriculteurs et consommateurs reste le meilleur moyen de casser les préjugés qui pèsent sur nous».

Il est vrai que les animations, toutes gratuites, étaient nombreuses et variées : tri de bétail à cheval, toro piscine, expositions et démonstrations de matériels agricoles, circuit de tracteurs à pédales, spectacle de moto trial, balade à poney et exposition photos. Même si l’objectif de cette édition était de plaire au plus grand nombre, les JA n’ont pas pour autant laissé de côté l’historique concours de labour à l’origine de Terre en fête puisque 17 concurrents étaient en lice pour le remporter.

Après 2 heures 30 d’épreuves, le jury, composé de professionnels agricoles, a départagé les concurrents. Pour le labour en planche, c’est, sans surprise, Antoine Renard, habitué des concours, qui s’est imposé. Pour le labour à plat, Mélissa Deltour a décroché la première place au grand plaisir des femmes présentes en nombre pour défendre leur légitimité à concourir aux côtés des hommes. Les deux finalistes participeront au concours régional qui se tiendra le week-end du 25 août à Chatenay.

Une fois de plus JA a su prouver qu’il sait organiser des événements tout public, communiquer positivement sur son métier et animer les territoires ruraux où il est souvent difficile d’attirer les foules. L’année prochaine, ce sont les JA de l’intercanton d’Ambert qui organiseront l’événement. Autant dire que la barre est haute, mais le challenge n’en sera que plus grand et les équipes plus motivées.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Patrick Bénézit : « Une PAC qui maintient des agriculteurs nombreux et qui créé de l’économie »
Patrick Bénézit, agriculteur dans le Cantal et président de la Copamac¹, milite pour une PAC économique garante de la diversité…
Irrigation
Plan de relance et aléas climatiques : comment obtenir une aide ?
Le plan de relance agricole du gouvernement soutient les investissements d’équipements d’irrigation. Mais avant de déposer une…
Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Champs de blé face au Puy-de-Dôme
Surfaces et rendements céréaliers en baisse
En moins de cinq ans, le département du Puy-de-Dôme a perdu près de 8 000 ha de cultures, résultat d'une déprise agricole forte,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole