Aller au contenu principal

Centre de gestion
CER FRANCE Puy-de-Dôme Avenir renforce sa proximité avec les adhérents

L’assemblée générale du CER FRANCE Puy-de-Dôme Avenir revient sur une année 2009 marquée par l’ouverture d’une première agence décentralisée.

Le CER FRANCE Puy-de-Dôme Avenir tenait son assemblée générale la semaine dernière sous la présidence de Michelle Delsuc.

Faire preuve d'imagination et d'innovation, adapter les services aux attentes des adhérents, les aider à répondre aux nouveaux défis... cette ligne de conduite est celle adoptée par CER FRANCE Puy-de-Dôme Avenir (ex Agfa). En 2009, le centre de gestion puydômois a poursuivi sur cette voie. Il s'est appliqué à mettre en place quatre axes opérationnels visant à valoriser son statut d'expert-comptable (création de trois structures), à amplifier le conseil (via la formation des conseillers), à améliorer ses marges d'activité et à se développer dans le domaine des artisans, commerçants et des services (pour compenser la baisse des dossiers agricoles). Mais l'évènement marquant du CER FRANCE Puy-de-Dôme Avenir restera l'ouverture en octobre 2009 d'une agence décentralisée à Issoire, «pour améliorer la proximité physique et créer des liens localement avec une équipe de 12 conseillers et juristes» explique la présidente Michelle Delsuc. Le succès aidant, une nouvelle agence ouvrira ses portes à Riom en septembre 2010, puis une autre à Ambert «pour encore plus de proximité» précise Isabelle Derossis, secrétaire général du centre de gestion.
Pour renforcer cette proximité, «être plus performant et gagner en efficacité», le CER France Puy-de-Dôme Avenir s'est également doté d'outils issus des nouvelles technologies d'information et de communication : un nouveau site internet et les services du «bureau en ligne». «Le but de notre politique est de satisfaire au mieux nos adhérents tout en respectant les obligations de la profession comptable (...) Nous voulons aider chacun à devenir acteur de son avenir, dans un contexte difficile où les changements s'accélèrent mais dans lequel les politiques semblent prendre conscience du caractère stratégique de l'agriculture» conclut la présidente.

Les nouvelles tendances de consommation

En marge des travaux de l'assemblée générale, Nadège Corrion, consultante conseil en stratégie et professeur de marketing a présenté les nouvelles tendances de consommation qui guident chacun de nos actes d'achat. Elles sont au nombre de six. Certaines consistent à faire vivre une expérience forte au consommateur afin qu'il bascule dans l'acte d'achat. «On lui raconte une histoire touchante et rassurante, on humanise la relation». D'autres sont axées sur le co design, c'est à dire sur la co construction du produit ou service avec le client. «C'est le client qui prend la main», il adapte le produit à son besoin (du moins en a-t-il l'impression !). La valorisation d'une marque, la recherche de valeurs communes, le partage du sens, le mélange des genres, l'échange et la transmission, la réinvention sont autant d'outils marketing qui font aujourd'hui les nouvelles tendances de consommation, selon Nadège Corrion. Elle conclut par un mot : «oser. Oser quelque chose qui correspond à vos valeurs ; faire plaisir et se faire plaisir».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Bruno Dufayet
Bruno Dufayet : « Les marchés sont porteurs, ne lâchez pas les prix sur vos fermes »
Eleveur à Mauriac dans le Cantal, Bruno Dufayet déploie la feuille de route de la Fédération nationale bovine qu’il préside, avec…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
Cultiver l'herbe : la solution pour affronter le changement climatique
La 11ème édition de "l'Herbe de nos Montagnes" organisée à Laqueuille la semaine dernière a posé plusieurs…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole