Aller au contenu principal

Concours
Bovins et chevaux de trait occupent le terrain

Le 12 septembre 2009 aura été LA journée des concours départementaux : Prim’Holstein et Montbéliard à la Goutelle. Aubrac, Limousin et chevaux de trait à Loubeyrat.

La Pra Combrailles / Chambre d’agriculture et l’EDE du Puy-de-Dôme, partenaires de cette manifestation, étaient présents  sur le site..

Les belles laitières à la Goutelle

Samedi dernier, les Jeunes Agriculteurs de Pontgibaud et Pontaumur organisaient le concours départemental des races Montbéliarde et Prim'Holstein sur la commune de La Goutelle, au lieu-dit Ballot. Après la tripe du matin offerte aux éleveurs, les organisateurs donnaient le coup d'envoi des concours vers 13 h 30 dans une ambiance à la fois chaleureuse et professionnelle. 65 animaux (40 Monbéliardes et 25 Prim'holstein) se sont partagé le ring pour présenter leurs plus beaux atours. Pendant ce temps, près 600 repas permettaient aux visiteurs et aux participants de déguster une excellente cuisse de génisse cuite à la broche ! Toute la journée a été rythmée par de nombreuses animations : démonstration et initiation à la danse Country, marché de pays... Sans oublier le traditionnel château gonflable qui enchante les plus petits ! Enfin, les plus courageux ont pu terminer cette sympathique journée par le bal gratuit animé par Surf Music. Les JA de Pontgibaud et Pontaumur remercient l'ensemble des éleveurs pour leur participation, et adressent un grand bravo aux deux grandes championnes Turquoise (GAEC Morel - La Goutelle) pour la race Montbéliarde et Bétina (GAEC de la Martre - Saulzet-le-Froid) pour la race Prim'Holstein !

Des allaitantes rustiques à Loubeyrat...

C'est une première cette année, les producteurs des races limousine et Aubrac se sont retrouvés ensemble, sur le même site, pour organiser leur départemental respectif... aux côtés du concours des chevaux de trait. Du trois en un pour la commune de Loubeyrat qui accueillait alors 100 bovins (70 Aubrac et 30 limousines) et 175 chevaux et poulains de trait.
La point commun à ces trois évènement est sans aucun doute le niveau de qualité des animaux présentés ; une qualité confirmée en race Aubrac par Daniel Miquel, animateur du GIE commercial Aubrac, qui souligne « l'effort particulier des éleveurs du Puy-de-Dôme ». Ce passionné d'Aubrac ne tarie pas d'éloges sur cette race « courte sur pattes, économe et autonome par sa capacité à s'auto-suffire en herbe. C'est une race qui va dans le sens de la valorisation d'un territoire et qui est peu exigeante en main d'œuvre de par ses qualités maternelles » L'effectif national est de 150 000 vaches dont 45 000 contrôlées par le Herd Book. Elles sont 3 000 dans le Puy de Dôme soit un effectif en augmentation notable. Même évolution pour la race Limousine dont le nombre d'animaux ne cesse d'augmenter sur le département pour atteindre cette année près de 8 000 têtes. « Ce sont deux races qui grimpent régulièrement en nombre d'installations et d'élevages. L'effet Sommet de l'Elevage, conjugué à la dynamique des producteurs, explique en partie cet engouement » souligne Gilles Gapihan, animateur des deux syndicats de race

.... aux côtés des chevaux de trait

A Loubeyrat toujours, six races de chevaux de trait emplissaient l'espace. Pas moins de 90 élevages s'étaient déplacés pour participer à ce départemental, dernière étape avant le Sommet de l'Elevage. Le concours restera marqué cette année par le haut niveau de qualité des cheptels présentés. « La sélection a été plus poussée» indique Gilles Gapihan, animateur de l'ADEC (1).

Le prochain grand rendez-vous des éleveurs est dans quelques jours au Sommet de l'Elevage. L'évènement est désormais incontournable car il sert de tremplin économique au développement de la filière des chevaux de trait. Plusieurs projets sont à l'œuvre et seront présentés lors du Sommet parmi eux, la présentation d'un attelage prototype pour la collecte des poubelles.
(1) Association départementale des éleveurs de chevaux
Retrouvez le palmarès des concours dans votre journal.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Claude Font, élu à la FNO en charge du dossier loup
Claude Font : «L’objectif fixé, c’est zéro attaque»
Premières tendances de prédation en 2020, projet gouvernemental de rehaussement du plafond de prélèvement, l’actualité autour du…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole