Aller au contenu principal
Font Size

Betteraves
Bourdon, galvanisé par le géant Cristal

La coopérative Cristal Union, la plus petite section du groupe, continue son bonhomme de chemin, fort d’investissements importants.

Les dirigeants du groupe Cistal Union, attentifs au discours du président de section, Gilles Berthonnèche.

Les adhérents de la section Bourdon de la coopérative Cristal Union se sont retrouvés en assemblée générale, mercredi dernier, à Lempdes. Un temps fort qui fait suite à l’une des plus longues campagnes que la sucrerie n’ait jamais connue. 108 jours ! Le début du râpage a en effet démarré le 19 septembre 2013 pour s’achever, le 5 janvier 2014.

Jean-Michel Aune, directeur de l’usine Bourdon, a fait état d’un fonctionnement correct de l’outil, même si des ralentissements ont été engendrés par trois vagues successives de problèmes en amont. «Les conditions d’arrachage ont été parfois difficiles». Par ailleurs, l’étalement de la campagne a conduit à traiter en urgence des betteraves gelées qui n’avaient pas été bâchées. Après les réglages des premiers jours, la nouvelle chaudière a permis une fiabilité et des rendements à la hauteur des attentes en matière de performance énergétique. «Cette chaudière plus performante nous facilite grandement le travail», a insisté Jean-Michel Aune. Même constat pour la nouvelle presse, qui a permis de bien maîtriser les matières sèches.

Pour l’avenir, l’usine Bourdon entend agir dans trois directions: mettre en conformité le site par rapport aux exigences des clients, continuer le travail sur la gestion de l’eau et poursuivre l’augmentation de la régulatité de marche et le travail sur les pertes en amont, de manière à atteindre le traitement de 4 000 tonnes de betteraves par jour.

Objectif : 4 000 tonnes par jour

En 2013, Bourdon se situait certes en-dessous de cet objectif, mais pas de beaucoup. Les trois meilleures semaines, l’usine a ainsi tourné au rythme de 3 940 tonnes par jour. Côté production, Gilles Berthonnèche, président du conseil de section de Bourdon est revenu sur les chiffres de la campagne 2013-2014. Les 5 019 hectares ont donné un rendement moyen de 72,73 t/ha, et un rendement à 16° de 82,93 t/ha. La richesse moyenne a été de 17,82%, et le sucre de 12,96 tonnes/ha. A noter que 35% des terres betteravières de Limagne ont bénéficié en 2013 du déterreur. «C’est 9 600 de terres en moins qui ne sont pas arrivées à l’usine», a estimé Gilles Berthonnèche. Lors de la prochaine campagne(1), le deterreur devrait être utilisé sur davantage de surfaces. Un outil technique, évidemment précieux au final pour l’économie.

De très bons résultats

Présent, lors de l’assemblée générale, Olivier de Bohan, président de Cristal Union est revenu sur l’histoire récente du groupe, « en terme stratégique, la mutation de Cristal Union, conduite sur ces cinq dernières années, nous a considérablement renforcés sur bien des plans. Notre coopérative est prête pour la compétition économique engagée. La qualité des terres de nos coopérateurs et leurs savoir-faire agronomiques, ainsi que la qualité de nos outils industriels nous donnent l’assurance légitime que nous serons les premiers dans la course à la compétitivité et à l’amélioration de nos coûts de production, à condition que la France veuille bien se réconcilier avec ses industriels et que les accords internationaux souscrits par l’Europe ne viennent pas contrarier notre compétitivité».

Dans un contexte macroéconomique toujours marqué par la crise, le Groupe Cristal Union enregistre, pour la troisième année consécutive, la meilleure performance de son histoire. Les comptes combinés font ressortir un résultat net du Groupe de 216 M€.

(1) La section Bourdon devrait compter en 2014, 427 adhérents (+7 %) et 5 140 ha (+2,8 %).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Thomas Pannetier et Stéphanie Seguin devant une rangée de tabac Brun. Variété rustique, le Brun demande peu d’eau. Il possède une haute teneur en nicotine. Son stockage et séchage sont simplifiés.
Le tabac aussi mise sur le haut de gamme
Malgré les bouleversements qui ont impacté la filière tabacole ces dernières années, les planteurs du Puy-de-Dôme et de l’Allier…
Apprentissage, alternance, aide à l’embauche : le gouvernement incite les entreprises à employer des jeunes.
Apprentissage et emploi : des aides à l’embauche
Présenté en juin par le gouvernement, le plan « 1 jeune 1 solution » entend favoriser l’emploi des jeunes par l’intermédiaire de…
De gauche à droite : Bertrand Bissuel, directeur du lycée, Alain Mercier, président de la Communauté de communes Dômes Sancy Artense , Brice Hortefeux et le sénateur Jean-Marc Boyer.
Des travaux au lycée de Rochefort-Montagne
Le lycée agricole de Rochefort-Montagne est engagé dans un plan de rénovation de ses bâtiments pour lequel la Région contribue à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole