Aller au contenu principal

Editorial Bruno CHAPUT , Secrétaire général UDSEA
“ Bonne année au Conseil général ”

Le rat taupier est un petit rongeur qui fait bien rire le Conseil général. Preuve en est des railleries de la majorité lorsque des conseillers généraux de montagne tentent vainement de sensibiliser leurs collègues sur ce fléau. Car le rat taupier est une véritable plaie pour les éleveurs.

Bruno CHAPUT , Secrétaire général UDSEA
 Sa pullulation sans précédent sur les prairies engendre de lourdes conséquences économiques pour les exploitants : perte de fourrages et charges supplémentaires.
Cette situation ne peut plus durer ! Voilà plus d'un an que nous alertons les élus et le Conseil général afin que soit apportée une solution durable et efficace. Nous n'avons eu aucune réponse, aucun signe de soutien qui puisse nous faire penser que le département était solidaire de ses paysans. Rien n'a été proposé concernant l'assouplissement de la réglementation aujourd'hui très administrative et complexe. Rien non plus sur la participation du département dans la mise en place d'un dispositif de lutte contre les rats taupiers, et encore moins sur un éventuel accompagnement financier... Par son silence, le Conseil général montre son mépris des éleveurs et de leurs difficultés. La cerise sur le gâteau c'est que le Conseil général semble s'être retiré du fonds de calamité AGAVE(1) se dégageant ainsi de tout engagement à long terme en faveur des agriculteurs.
En ce début 2008, nous viendrons donc souhaiter une bonne année au Conseil général et le remercier de porter autant d'intérêt à l'agriculture et aux difficultés des éleveurs.
L'Udsea et les JA du Puy-de-Dôme se donnent rendez-vous ce vendredi à 11 h devant les locaux du Conseil général. L'exécutif daignera-t-il, cette fois-ci, prendre au sérieux le problème des rats taupiers ?

(1) AGAVE : Association pour la gestion des aides aux agriculteurs victimes des calamités naturelles, climatiques, économiques.

UDSEA/JA : manifestation

Rats taupiers : le mépris du Conseil Général

Nous devons réagir en grand nombre face au désengagement du Conseil Général dans la lutte contre les rats taupiers. En effet, il semble qu'il se soit retiré du fonds de calamité AGAVE (Association pour la gestion des aides aux agriculteurs victimes de calamités naturelles climatiques économiques) au mépris des éleveurs et de leurs difficultés.
Nous exigeons de la part du Conseil Général :
- une position de soutien aux éleveurs face à la pullulation des rats taupiers,
- la mise en place d'une aide financière pour l'incitation à la lutte contre les rats taupiers et la remise en état des prairies touchées,
- l'appui aux éleveurs auprès des pouvoirs publics dans leur recherche de moyens techniques de lutte et des assouplissements réglementaires dans la lutte contre ce nuisible.
Rassemblons-nous ce vendredi 18 janvier dès 11 h devant le Conseil général - 24, rue Saint-Esprit à Clermont-Ferrand.

Un casse-croûte est prévu au Jardin Lecoq le temps de midi.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Meilleurs voeux 2021

L'Auvergne Agricole et  Excepto vous présentent ses voeux.

Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Le grand Massif central défend des fermes pas des firmes
Réunis le 8 janvier à Clermont-Ferrand, les membres de la Copamac-Sidam ont réitéré leurs propositions dans le cadre des derniers…
Personnes dans une vigne
La convention collective nationale de la production agricole et des Cuma en six questions
 La convention collective nationale de la production agricole et des Cuma entrera en application soit le 1er janvier si l'arrêté…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole