Aller au contenu principal

Coopérative
Blés améliorants : une ambition pour la Limagne

Le groupe Limagrain a présenté sa plateforme Grandes cultures, le 14 juin dernier, sur l’exploitation agricole du Lycée agricole Louis Pasteur de Marmilhat.

Limagrain, leader européen en semences de blé et expert en produits céréa-liers, propose des variétés performantes et organise des filiè-res répondant à la diversité des besoins. La coopérative développe des variétés de blés spécifiques, adaptées au terroir de Limagne, s'inscrivant dans une filière de valorisation des céréales comprenant deux moulins de la coopérative (Smc et Verdonnet) et l'usine de panification Jacquet.

Une génétique, un terroir, un savoir-faire de production

Bruno Dambreville, en charge de la commercialisation des blés améliorants au sein de Limagrain, a dressé les principaux éléments du marché de ces blés riches en protéines et présentant de bonnes qualités en particulier pour la boulangerie industrielle. « En France, la meunerie utilise à peine 5 millions de tonnes de blé. La part des blés améliorants avoisine les 500 000 tonnes. C'est un marché de niche mais très spécifique ». Sur un peu plus de 80 000 ha produits en France, la région Auvergne représente 8 % et arrive en 3ème position derrière les régions Midi-Pyrénées et Centre. Autre constat, la France importe chaque année plus de 100 000 tonnes de blés améliorants. Bruno Dambreville est convaincu que « le terroir adapté de la Limagne et nos efforts de recherche doivent nous permet-tre de nous positionner comme un acteur plus fort dans ce secteur, nous devons être en capacité de fournir aux adhérents de notre coopérative des variétés valorisées au sein de nos propres filiales dont Jacquet est un pilier important. Nos sélectionneurs s'appuient sur le marquage moléculaire Limagrain Europe, le laboratoire d'analyses des céréales Ulice, les ressources génétiques internationales, et notre position d'obtenteur leader européen en blé».

 

Entre régularité et conformité industrielle

Plusieurs nouvelles variétés sont annoncées et sont en production pilote. « La tolérance à la fusariose est devenue un impératif dans notre région, soumise à plusieurs reprises à de sérieuses attaques de ce champignon, qui peut être à l'origine de production de mycotoxines et par conséquent de déclassement des productions» selon Bernard Duperrier, en charge du programme de recherche Blés améliorants à la station de Mons à Aubiat.
Philippe Combes, responsable Développement agronomique au sein de la Coopérative, a rappelé les enjeux de l'itinéraire cultural de ces variétés de blé en les comparant à « des bêtes de course » à soigner de façon particulière afin d'obtenir leurs meilleures performances. « Apport azoté suffisant et application fongicide aux stades opportuns sont indispensables à la production de ces blés de qualité ». Enfin, Bruno Viallis, en charge de l'analyse technologique des blés améliorants au sein du laboratoire Ulice basé à Riom, a passé en revue les attentes des industriels: procédé de fabrication, qualité du produit fini, évolution du goût des consommateurs (pains dits spéciaux par exemple) et de leurs attentes (faciles à consommer, prêts à l'emploi...).

 

Une plate-forme diversifiée

Limagrain avec ses partenaires Arvalis et Chambre d’agriculture ont fait une présentation étendue en terme de cultures, variétés et de débouchés. Ainsi, les visiteurs ont pu échanger avec les techniciens sur les thèmes suivants : blé tendre d’hiver, blés améliorants, hybrides de colza, pois d’hiver et de printemps, caractéristiques de la campagne de maïs semences en cours, fertilisation starter et sélectivité du désherbage sur maïs semences, maïs semoulier et ses débouchés, outils d’aide à la décision pour le raisonnement de la fertilisation à la parcelle comme Farmstar, Epiclès et NSDigitest.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Bruno Dufayet
Bruno Dufayet : « Les marchés sont porteurs, ne lâchez pas les prix sur vos fermes »
Eleveur à Mauriac dans le Cantal, Bruno Dufayet déploie la feuille de route de la Fédération nationale bovine qu’il préside, avec…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
Cultiver l'herbe : la solution pour affronter le changement climatique
La 11ème édition de "l'Herbe de nos Montagnes" organisée à Laqueuille la semaine dernière a posé plusieurs…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole