Aller au contenu principal

"Bien élevée" la nouvelle série d'Interbev pour promouvoir l'élevage herbager

Découvrez le premier épisode de "Bien élevée !", réalisé par l'interprofession bovine Interbev afin de sensibiliser les consommateurs à la réalité de l'élevage herbager français. Vous les reconnaissez, normal, ce sont les propriétaires auvergnats d'Ovalie, la célèbre égérie salers du Salon de l'Agriculture 2023.

Marine et Michel Van Simmertier sont éleveurs de vaches salers dans le Puy-de-Dôme. Installés en Gaec à Saint-Alyre-es Montagne ils ont deux enfants.

En France, un élevage bovin compte en moyenne 60 vaches. Marine et son mari Michel Van Simmertier élèvent à eux deux 80 vaches dans le Puy-de-Dôme. Au cœur du Cézallier, leur élevage à taille humaine est typique de ceux que l'on retrouve dans le Massif Central. Martine et Michel sont les témoins de l'épisode 1 de la série « Bien élevée ! Le Mag Conso de la viande bovine française » diffusée par l'interprofession bovine Interbev. Vous les avez déjà vu en février dernier, fiers de monter à Paris avec Ovalie, vache égérie du Salon international de l'agriculture 2023.

 

Pourquoi manger de la viande française est-ce durable ?

Objectif : Sensibiliser les citoyens au choix de la viande bovine française grâce aux nombreux atouts liés à son mode de production. "En effet, le modèle d’élevage français de ruminants est un exemple de production durable et responsable qui participe à notre souveraineté alimentaire. Il se caractérise notamment par un élevage herbager, à taille humaine, autonome et respectueux du bien-être animal. Il entretient un lien fort avec les territoires, façonne les paysages, participe au maintien de la fertilité des sols, essentielle aux cultures, contribue à stocker du carbone et à préserver la biodiversité en entretenant les ressources naturelles", explique Emmanuel Bernard, éleveur dans la Nièvre et président de la section bovine d'Interbev.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

La MHE aux portes du Puy-de-Dôme

Depuis ce 10 novembre, 239 communes de la partie ouest du Puy-de-Dôme entrent en zone régulée MHE suite à la découverte d'un…

Un groupe d'hommes rassemblés autour d'une carte posée sur une table.
La Métropole clermontoise grignotte 42 ha/an de terres agricoles

Bientôt, les Plans Locaux d’Urbanisme qui régissaient les zones de Clermont-Ferrand Métropole seront remplacés par un PLU…

Prairie fleurie couverte par des panneau photovoltaïques sur pieds.
« L’agrivoltaïsme sera collectif et territorial »

La chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme revendique une approche collective et territoriale du développement de l’agrivoltaïsme…

MHE : 60 nouvelles communes en zone régulée

La découverte d'un 2ème cas en Corrèze étend la zone régulée dans le Puy-de-Dôme classant ainsi 299 communes du…

Groupe de chèvres alpines dans une aire paillée.
Éleveurs caprins et ovins lait réclament une montée en compétences

Selon l’association Cabriol 63, la difficulté à valoriser des chevreaux limite le développement de la filière laitière caprine…

Photo d'un groupe de personnes à l'extérieur.
L'appel aux dons de Solidarité Paysans en Auvergne

Depuis 2005, l'association Solidarité Paysans en Auvergne accompagne chaque année 250 agriculteurs en difficulté. Pour…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole