Aller au contenu principal

Pulpe
Besoin de pulpe surpressée ? Appelez vite la sucrerie Bourdon

La sucrerie Bourdon informe les éleveurs qu'elle dispose aujourd'hui d'un certain volume de pulpe surpressée, un aliment énergétique et simple d'utilisation.

Taurillons consommant une ration à base de pulpe de betterave surpressée

Avec une bonne campagne de betterave en perspective cette année, nous avons encore à ce jour un peu de disponibilité en pulpe surpressée.
Ce co-produit de l'industrie sucrière est très prisé pour l'alimentation animale et en particulier en production de lait et de viande.
L'ensilage de pulpe surpressée est un aliment énergétique, grâce à sa cellulose très digestible, particulièrement appétant et simple d'utilisation. Son succès repose aussi sur un rapport valeur nutritionnelle/prix très intéressant.
L'ensilage de pulpe de betterave consiste à favoriser la multiplication de bactéries lactiques afin d'acidifier la pulpe et préserver son appétence. Ces bactéries se développent en milieu anaérobies (dépourvu d'oxygène et donc d'air). En fermentant les résidus de sucre solubles contenus dans la pulpe, elles acidifient très rapidement le milieu, ce qui protège le silo de toute autre attaque microbienne dont les butyriques.
La valeur alimentaire de la pulpe surpressée par kg de M.S. est de 0,96 UFV, 33 g PDIA, 61 g PDIN et 101 g PDIE d'après les tables INRA.
La pulpe surpressée peut souvent constituer l'aliment principal de la ration, en distribution à volonté (7 à 8 kg de M.S./jour).
Néanmoins, il est important de complémenter la pulpe en fibres longues (1 à 1,5 kg de foin ou de paille), en énergie (environ 2 UFV/jour) et en matières protéiques (1 à 1,5 kg/jour d'un concentré azoté).
Les livraisons sont réalisées par des camions de grande capacité (25 à 27 Tonnes). Il est donc important de prévoir un accès facilité pour que les manœuvres se fassent sans risque sur les lieux de livraison.
Pour une bonne conservation, il faut éviter les largeurs supérieures à 8 m et une hauteur supérieure à 2 m. Au-delà, la pulpe se refroidit trop lentement et peut devenir « jaune et grasse» et perd de son appétence.
Le tassement lors de la réalisation du silo est important et ce d'autant plus que la matière sèche est élevée.
Le prix de la pulpe 2009 a été fixé à 19 euros la tonne à 24 % de matière sèche, départ usine.

En raison d'une disponibilité limitée, les agriculteurs intéressés doivent contacter rapidement la Sucrerie de Bourdon

par Tél au 04.73.60.70.72 ou par Fax : 04.73.60.70.71.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Bruno Dufayet
Bruno Dufayet : « Les marchés sont porteurs, ne lâchez pas les prix sur vos fermes »
Eleveur à Mauriac dans le Cantal, Bruno Dufayet déploie la feuille de route de la Fédération nationale bovine qu’il préside, avec…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
Cultiver l'herbe : la solution pour affronter le changement climatique
La 11ème édition de "l'Herbe de nos Montagnes" organisée à Laqueuille la semaine dernière a posé plusieurs…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole