Aller au contenu principal

Avenir de l’agriculture puydomoise : JA force de propositions

Suite à l’annonce de la fermeture de la sucrerie de Bourdon, les JA du Puy-de-Dôme ont répondu à un appel à projet porté par la DRAAF Auvergne-Rhône-Alpes et la Fondation AVRIL, intitulé « Territoires à agricultures positives ».

Le sorgho et le houblon peuvent être des cultures à développer sur le département.

Le projet proposé par JA, retenu dans le cadre de l’appel à projet, est le suivant : adapter l’agriculture du département face à l’arrêt de la betterave en essayant de nouvelles cultures et engager une réflexion sur le remplacement de la pulpe de betteraves. Le projet vise à étudier plusieurs alternatives :

- l’implantation de cultures destinées à la production de fourrage.

- des cultures légumières avec l’objectif de développer la vente directe ou des groupements de producteurs.

- renforcer les filières déjà en place, en partenariat avec les outils coopératifs.

Les JA ont deux ans pour mettre en place des essais et en tirer les premières conclusions. C’est pour eux, une véritable opportunité d’ouvrir de nouvelles perspectives aux agriculteurs. Pour l’heure, plusieurs pistes ont été explorées : la filière brassicole, l’ail, le sorgho, le lin ou encore le haricot sec. Une première réunion sera organisée mi-novembre entre adhérents JA. Ils décideront ensemble les cultures qu’ils souhaitent mettre à l’essai. Il pourra être demandé à des intervenants de venir les rencontrer pour les conforter ou non dans les choix qu’ils auront faits.

JA souhaite travailler en partenariat avec les acteurs du territoire : la chambre d’agriculture mais aussi l’Association pour le Développement de l’irrigation en Région Auvergne (ADIRA), l’association Agir Ensemble et toute autre structure qui aurait une plus-value à apporter au projet. Les outils coopératifs ont également un rôle à jouer dans cette dynamique. Certains travaillent sur le développement de nouvelles cultures et engagent des essais en ce sens. Il est donc essentiel, pour JA, de se rapprocher des structures qui réfléchissent déjà à l’adaptation de l’agriculture puydomoise pour créer un maximum de synergie et ne pas faire de doublon.

Il a dit...

 

Baptiste Arnaud, président de JA du Puy-de-Dôme, insiste sur cette volonté de créer un véritable écosystème autour de ce projet

« Nous devons travailler conjointement avec les acteurs du territoire afin de multiplier les essais et décider collectivement des cultures qui permettront de ramener de la valeur ajoutée sur les exploitations, affaiblies par la perte de la betterave. L’idée est aussi de proposer aux éleveurs des alternatives locales pour nourrir leurs bêtes. Le syndicat des Jeunes Agriculteurs a toujours été force de propositions et le démontre une fois de plus par cette initiative. Fédérant les jeunes agriculteurs du département il est essentiel qu’ils soient pilote dans ce projet puisque ce sont ces mêmes jeunes qui façonneront l’agriculture du département les trente prochaines années. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Meilleurs voeux 2021

L'Auvergne Agricole et  Excepto vous présentent ses voeux.

Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Le grand Massif central défend des fermes pas des firmes
Réunis le 8 janvier à Clermont-Ferrand, les membres de la Copamac-Sidam ont réitéré leurs propositions dans le cadre des derniers…
Personnes se promenant le long de l'Allier
Voie verte, les agriculteurs seront concertés
Le future voie verte reliant Saint-Yorre à Pont-du-Château et Authezat à Brassac-les-Mines inquiètent bon nombre d'agriculteurs.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole