Aller au contenu principal

Saint-Nectaire
Audit et cahier des charges pour le Saint-Nectaire

Le Président de la Chambre d'Agriculture a réuni les organismes concernés par le fromage AOC Saint-Nectaire pour faire un point sur les résultats d"un récent audit et préparer un plan d’action.

Le cahier des charges du Saint-Nectaire va amener des modifications importantes dans le système de production.
Afin de mieux connaître la situation des exploitations laitières de la zone par rapport au nouveau cahier des charges, le Syndicat du Saint-Nectaire avec le soutien financier du Conseil Régional et des Conseils Généraux du Puy-de-Dôme et du Cantal, a fait réaliser un audit. En effet ce cahier des charges agréé par le CNPL en novembre dernier, est en cours de signature au ministère de l'Agriculture.

Les points à améliorer
Des adaptations seront nécessaires à un bon nombre d’éleveurs pour mettre leur système d’exploitation en conformité avec ce cahier des charges, dont 2 points amènent des modifications importantes du système de production :
Il s'agit de la nécessité :
• d’avoir 80 % des vaches en production nées et élevées sur la zone en 2012
• de nourrir les vaches laitières avec uniquement des fourrages de la zone et de limiter la ration complémentaire à 30%.


Obtenir des délais

L’ensemble des participants a souligné l’importance d’obtenir des délais pour ces différents points. En effet tous les partenaires sont d'accord sur la nécessité d'améliorer l’autonomie fourragère. Mais cela demande du temps pour faire évoluer une prairie et la rendre plus productive tant en quantité qu’en qualité !


Adapter ses pratiques
Bibiane Baumont de l'Ede a décortiqué les processus qui conduisent à une perte d’autonomie fourragère. Elle a proposé des itinéraires : fertilisation, date d’exploitation, mode d’exploitation…, permettant de retrouver une production fourragère de qualité avec une flore intéres- sante. La réussite passe par un travail en cohérence de l’ensemble des acteurs.
A noter qu'un plan d’action pour adapter leurs pratiques, sera proposé par l'Ede aux éleveurs qui souhaitent adhérer au cahier des charges du Saint-Nectaire.
Gérard Renard, président de la Chambre d'Agriculture du Puy-de-Dôme a conclu: «la réalité de l’économie laitière est importante sur le département, il faut que les démarches techniques soient faites pour tous les producteurs de la zone Saint-Nectaire, mais aussi des autres zones AOC qui ont la même problématique. La cohésion et la réalité économique nous imposent de le faire pour tous les éleveurs du département."

Ils ont dit :

- Joël Achard, président du Contrôle laitier : « Il faut gérer les problématiques techniques avec les conditions de travail et encourager les gens à réfléchir sur les bâtiments. »

- Didier Bonhomme, membre de la Chambre d'Agriculture du Puy-de-Dôme : « Il est important de rechercher de la convergence entre la réalité de nos élevages et le cahier des charges. »


- Denis Chauvet, président de l’Union des producteurs de Saint-Nectaire fermier: «L’évolution des pratiques sur les prairies n’aura un effet que dans 4 - 5 ans. Il nous faut obtenir des délais. »


- Gérard Renard : «On a besoin de maîtrise technique et de reconquérir l’autonomie fourragère, quel que soit l’usage des fourrages».


- Richard Roux, du Conseil Régional d'Auvergne: « Le Conseil Régional est très sensible à la liaison AOC territoire. Il est prêt à étudier la mise en place d’un programme ».


- Philippe Sellier de la laiterie de La Montagne : « La solution doit passer par une réflexion approfondie sur la technique. Nous avons besoin de délais .Si on veut de la puissance, il faut que toutes les A.O.C. travaillent ensemble ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Le Covid aura finalement eu raison du plus grand rassemblement du monde de l'élevage.
Le Sommet de l'élevage reporté en 2021
Le rendez-vous européen des professionnels de l'élevage prévu début octobre à Clermont-Ferrand ne se tiendra pas cette année.
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole