Aller au contenu principal

Mutualité  sociale  agricole
Au-delà des prestations, la MSA Auvergne génère du lien social sur les territoires

L’assemblée générale régionale de la MSA Auvergne s’est déroulée à Saint-Flour et avait pour thème l’action sociale au cœur des territoires. Exemples à l’appui.

De gauche à droite, Jean-Marie Passerieu, directeur de la MSA Auvergne,  Philippe Panel, président et Isabelle Ouedraogo, présidente du Comité d’action sanitaire et  sociale de la caisse centrale

Pour la première fois, la MSA Auvergne a décidé de décentraliser ses assemblées générales. Le Cantal inaugure cette formule. Jeudi 14 avril, les délégués des quatre départements auvergnats se sont retrouvés à Saint-Flour(1). Outre les principaux chiffres (cotisations, prestations, etc... voir ci-dessous), ce fut surtout l’occasion pour le président, Philippe Panel, de rappeler le rôle de la MSA en faveur d’actions sociales et solidaires. La mise en lumière d’initiatives qui émanent de territoires pourrait en inspirer d’autres.

Pour les jeunes...

Certaines ont même été récompensées. C’est le cas des lauréats de l’appel à projet jeunes, initié par le caisse régionale (APJ). Trois initiatives “qui ont un réel impact sur le vie des habitants d’un territoire” se sont vues attribuer des chèques de récompense (800 à 1 500 €) et d’encouragement (500 € pour les non-classés). D’abord la réhabilitation du site d’escalade Urlande, sur le territoire intercommunal de Sumène-Artense, dans le Cantal. Situé sur des falaises de roches phonolites à 860 mètres d’altitude, il comporte onze voies de niveau 4 à 6. L’idée de sécuriser le site et de l’ouvrir à tous les pratiquants a valu au groupe de jeunes chargé de ce projet sur Antignac de repartir avec 1 500 € de dotation. Ensuite, Agartha TV, une chaîne Youtube portant sur l’actualité de la commune de Cébazat, dans le Puy-de-Dôme. Quel que soit son âge, chaque jeune inscrit au foyer rural peut participer et présenter sa propre émission et interviewer les acteurs de terrain, commerçants, responsables associatifs, etc. Une idée lauréate au niveau national, retenue parmi les deux premiers ex-aequo. Enfin, Correspondance solidaire a également été primé  (prix coup de cœur national) : onze étudiants de Brioude qui entretiennent des correspondances épisolaires avec des résidents d’Éhpad altiligériens et cantaliens (secteur Massiac).
Chacun de ces trois projets fait appel à des notions de solidarité, de citoyenneté et tisse du lien social. Sur le même principe, l’appel à projet jeunes 2022 vient d’être officiellement lancé. Il s’adresse aux 13/22 ans qui vivent en milieu rural (communes de moins de 15000 habitants), qu’ils soient ou non ressortissants agricoles. Depuis 2017, la MSA a ainsi récompensé à hauteur de 41 400 euros des projets qui vont de la lutte contre les violences à la promotion de l’agriculture, en passant par de l’évènementiel, du sport ou de la culture.

... comme pour les aînés

Cette volonté de la MSA Auvergne d’ancrer des actions de territoire concrètes se traduit aussi par des opérations montées plus spécifiquement pour les aînés. L’assemblée a permis de revenir sur la “Charte des aînés” dont la première du genre a été signée dans le nord-Cantal, à Mauriac. Elles ont pour vocation de lutter contre l’isolement en développant des solidarités et des services autour des retraités sur les territoires ruraux les plus isolés. Elles font suite à un diagnostic qui souvent fait ressortir la problématique majeure de la solitude. D’où des propositions d’échanges autour de la culture, à travers le livre et le cinéma, animés par une psychologue ; d’autres rencontres intergénérationnelles et temps de partage autour de la vie d’autrefois entre aînés et élèves de maternelles et de primaires ; des ateliers découvertes à proximité de leur lieu de vie avec des activités aussi inattendues que la boxe, qui a pourtant connu un franc succès ! Dans le même registre, il est envisagé du 13 au 17 juin une opération à Anglards-de-Salers : “Cœur de Vill’âge”, une semaine d’animations et d’activités autour de la prévention santé et du lien social. Outre ces opérations, Philippe Panel, a tenu à rappeler le dispositif - quels que soient les âges - du plan national “mal-être” dans lequel la MSA trouve enfin et légitimement sa place, notamment via la ligne ouverte 24 heures sur 24 Agri-écoute au 09 69 39 29 19. Car souvent les difficultés s’enchaînent : gel, rats, sécheresse, crise énergétique, période anxiogène... Dans son rapport d’activité, le président est également revenu sur les retraites agricoles : “Il faut le redire, la MSA a été facilitatrice dans la mise en place de la loi Chassaigne. Mais il reste des trous dans la raquette”, convient-il. Alors malgré la complexité de la mise en application, le président s’engage. “Nous allons continuer le combat.”

1) En présence notamment d’Isabelle Ouedraogo, présidente du Comité d’action sanitaire et sociale de la caisse centrale et de Bruno Faure, président du Conseil départemental du Cantal.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Une aide à l'alimentation animale est allouée aux éleveurs pour couvrir une partie de la hausse des charges à laquelle ils sont confrontés depuis l'explosion de la guerre en Ukraine.
Plan de résilience : l'aide à l'alimentation animale
Dans le cadre du plan de résilience et pour faire face à la hausse de charges d’exploitation, le gouvernement octroie aux…
Nicolas Chatard, nouveau président JA63.
Le nouveau président de JA 63 entre innovation et persévérance
Nicolas Chatard a été élu président du syndicat Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme avec une nouvelle équipe et succède ainsi à…
Le COTI du 5 mai dernier a rassemblé, à la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme, la profession agricole et para-agricole, des élus locaux et l'enseignement agricole.
Installation/transmission et DJA, évolutions plus ou moins favorables
Une nouvelle DJA financée, non plus par le Feader mais par les Régions, devrait voir le jour le 1er janvier 2023 avec un montant…
Après plusieurs années d'augmentation, les effectifs de la Limousine se stabilisent en 2022.
L’Aubrac et la Limousine augmentent, la Salers se stabilise et la Charolaise décroche
Les effectifs bovins allaitants dans le Puy-de-Dôme sont en baisse chaque année mais certaines races résistent mieux que d'autres…
« Le contrat : une arme de proposition massive que doivent utiliser les éleveurs »
Alors que la décapitalisation s’accélère dans un contexte de hausse de charges sans précédent, la vente des animaux aux coûts de…
La journée de démonstration de matériel à Moureuille, le 20 avril, a attiré une trentaine de visiteurs.
La Cuma des Prés se tourne vers l’avenir
La Cuma des Prés à Moureuille compte une vingtaine d'adhérents qui ont accès à du matériel performant grâce à la collectivité.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole