Aller au contenu principal

Angelique Delaire, membre de la section bovine FNSEA63

Si le modèle d’élevage français est l’un des plus vertueux, ses qualités sont malheureusement insuffisamment reconnues au niveau national comme international. Il est toujours nécessaire de rappeler que notre modèle d’élevage est basé sur des exploitations familiales qui produisent de la qualité dans le respect des normes sanitaires et environnementales, et du bien-être animal. Notre élevage bovin français et en particulier du Massif central, est l’un des plus durables au monde ; il doit être préservé et défendu… notamment contre les accords de libre échange du MERCOSUR sur le point d'être signés !

Même si notre ministre nous affirme haut et fort que nous n’en sommes pas encore là, rien n'est encore signé !

Nous ne voulons pas d'une concurrence déloyale des produits qui ne respectent pas nos normes de production. Ils ne doivent pas entrer sur notre territoire. Pas question que la viande française se retrouve sur les étals des magasins ou dans la RHD aux côtés de viandes produites dans des conditions de durabilité bien moindre. Or notre ministre ne nous a pas rassurés sur ce point, bien au contraire ! Il n'a pas été très réactif lors des échanges avec la salle ; ni sur les EGA d'ailleurs où nous n’avons encore aucune certitude quant à la construction des prix, par qui, à quel niveau et comment ?

Les agriculteurs doivent pouvoir vivre de leur travail et ne pas être sans cesse la variable d'ajustement d'une filière.

Du travail reste à faire ! Nous restons vigilants au sein de la FNB pour que la loi qui sortira prochainement accompagne suffisamment les éleveurs vers un retour du prix et du revenu.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Bruno Dufayet
Bruno Dufayet : « Les marchés sont porteurs, ne lâchez pas les prix sur vos fermes »
Eleveur à Mauriac dans le Cantal, Bruno Dufayet déploie la feuille de route de la Fédération nationale bovine qu’il préside, avec…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
Cultiver l'herbe : la solution pour affronter le changement climatique
La 11ème édition de "l'Herbe de nos Montagnes" organisée à Laqueuille la semaine dernière a posé plusieurs…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole