Aller au contenu principal

Améliorer la pureté du lait

Face aux infections chroniques de la mamelle des ruminants, le programme Exellait développé par Solu’Nature et ses partenaires, vise à améliorer la pureté du lait en réduisant la présence de cellules infectieuses.

Au Sommet de l’élevage, Yvon Darignac, président de Solu’Nature (à gauche), la représentante de Eurofins Laboratoire Cœur de France et Florent Duclos, chargé de missions ruminants Sud-Ouest Aliment, réunis pour présenter leur partenariat dans le programme Exellait

Dans un contexte où l’infection chronique de la mamelle- présente chez près de 20% des effectifs de ruminants- est synonyme de baisse de production laitière et de pertes économiques importantes pour les éleveurs, la recherche d’une solution alternative aux antibiotiques est essentielle. C’est en tout cas le constat dressé par Solu’Nature, société auvergnate spécialisée dans le développement et la mise en marché de soutions naturelles alternatives aux traitements phytopesticides et antibiotiques. En lien avec ses deux partenaires Sud-Ouest Aliment et Eurofins, laboratoire Cœur de France, Solu’Nature a développé le programme Exellait dont l’objectif est de « tester en élevage, avec un suivi analytique sur la cytologie du lait, un produit alimentaire naturel qui permette de résoudre la problématique infectieuse par la stimulation de l’immunité, sans recourir systématiquement aux solutions médicamenteuses de type antibiotiques » explique Yvon Darignac, président de Solu’Nature. La démarche Exellait implique en amont un diagnostic précis sur la nature des troubles observés. «Toutes les cellules ne sont pas forcément infectieuses, elles doivent être identifiées afin d’être mieux ciblées dans leur traitement. C’est ce qu’on appelle la caractérisation des cellules, un diagnostic important pour pouvoir apporter une solution alternative, adaptée à chaque éleveur » précise Yvon Darignac.

Selon Florent Duclos, Chargé de missions ruminants chez Sud-Ouest Aliment, «la démarche Exellait est unique et revêt un réel intérêt économique pour l’éleveur. Elle lui permet de reprendre la main sur son élevage. Grâce à l’outil Exellait, l’éleveur connaît l’origine précise de l’infection et peut ainsi développer des solutions adaptées à sa situation ».

La conduite du programme Exellait repose sur la complémentarité des trois partenaires : Solu’Nature pour la production et la mise en marché d’un complément alimentaire, le laboratoire Eurofins pour les analyses via une technique créée et mise en place spécialement pour la démarche Exellait, et Sud-Ouest Aliment pour la diffusion du produit sur un territoire précis et la relation avec les éleveurs.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

En déplacement en Haute-Loire, le président de Région a pris toute la dimension de la problématique campagnols.
Aide de la Région à la lutte collective
Le Président de Région en déplacement sur une exploitation à St Front (43) est venu constater la situation sanitaire…
Eric Greliche : « Le choix qui a été fait sur la Limagne est d’avoir des exploitations familiales, viables, produisant de la valeur ajoutée et insérées dans un circuit de proximité entre production et transformation».
"L'eau, un enjeu de territoire et de multi-usages"
Producteur de semences de grandes cultures et potagères à Espirat, administrateur Limagrain en charge du groupe eau, élu au…
Michèle Boudoin, présidente de la FNO
« L’aide ovine sera essentielle pour nos éleveurs ovins demain »
Alors que les négociations dans le cadre de la future PAC sont en cours, Michèle Boudoin, présidente de la FNO(*), appelle le…
Le Puy-de-Dôme compte chaque année de nouveaux éleveurs de chèvres qui ont aujourd'hui besoin de se rassembler pour répondre à leurs besoins techniques.
Les éleveurs caprins puydômois cherchent à se structurer
Réunis la semaine dernière, les éleveurs caprins du Puy-de-Dôme entament une réflexion autour de la création d'une association…
JA AURA
Prix : Les jeunes veulent siffler la fin de la partie
Pas de renouvellement des générations sans prix rémunérateurs pour les Jeunes agriculteurs d’Auvergne Rhône-Alpes. A l’occasion…
A gauche, l'épi d'un maître brin d'orge non gelé et à droite touché par le froid.
Les réels dégâts du gel encore incertains
Les gelées du 5 au 9 avril ont occasionné d'importants dégâts dans les vignes, les vergers mais également dans les champs où blés…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole