Aller au contenu principal

«Alimentation humaine, arrêtons l'endoctrinement !»

Christian Peyronny, Président de la section bovine de la FNSEA 63

Christian Peyronny, Président de la section bovine de la FNSEA 63

L'humain est, par nature, omnivore. C'est génétique et vital. On prône à tout va un retour aux sources, au naturel. On condamne les excès dans une société où la santé humaine et environnementale sont les nouveaux challenges. Mais au lieu d'être tout simplement raisonnable, le consommateur a besoin de réorienter ses actes d'achat pour garder l'illusion qu'il maîtrise encore sa vie et ses choix. Faux ! Dès le plus jeune âge, le citoyen est manipulé adroitement par des « gourous » à l'instar des associations anti-viande qui récompensent les spectateurs de leurs vidéos chocs. Qu'est-ce sinon de la propagande ? Comment de telles pratiques peuvent être tolérées par nos dirigeants ? Les éventuelles dérives intolérables dans certains abattoirs, immédiatement condamnées par la profession, ne doivent pas mener directement au végétalisme. Que fait-on de l'équilibre alimentaire, des carences en fer, acides gras essentiels que notre organisme ne sait pas synthétiser, vitamine B12 ? On se complémente artificiellement pour éviter l'anémie et autres pathologies ? Petit à petit, sournoisement, ces groupes minoritaires anti-viande tentent d'imposer leur dictat faisant fi de notre tradition culturelle. Ils endoctrinent les plus jeunes, les plus influençables, les moins aguerris en utilisant une arme redoutable : l'émotion. On peut convaincre la plupart des gens pour peu qu'on les émeuve. Les communicants l'ont bien compris, ils en usent et en abusent. Pourquoi appeler une galette de soja un « steak » ? Pourquoi dire que ça s'apparente à de la viande sans en être ? Parce que le consommateur n'est pas foncièrement prêt à arrêter de consommer de la viande, il est juste tiraillé entre sa nature profonde et ce que la société veut lui faire avaler ! Dans tous les sens du terme ! Les troubles alimentaires sévères touchent de plus en plus de personnes et notamment les jeunes. Les élus sont responsables de la santé publique et doivent faire en sorte qu'une minorité de fanatiques « pseudo intellectuels » n'impose pas ses choix déconnectés de la réalité et des besoins fondamentaux du corps humain.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

A Sugères (63), Eugénie Schaff a construit une chèvrerie.
Une chèvrerie au service de son éleveuse
A Sugères (63), Eugénie Schaff a construit une chèvrerie et un local de transformation pour augmenter sa production de fromages…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Le ministre de l’Agriculture à l’écoute des éleveurs
A l’occasion de sa visite dans le Puy-de-Dôme, vendredi dernier, Julien Denormandie a rencontré les responsables professionnels…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole