Aller au contenu principal

Région
Aide à l’abreuvement : c’est le moment d’investir !

Le Conseil régional AuRA prolonge son aide à l’abreuvement des bovins allaitants au pâturage. Vous avez jusqu’au 6 octobre pour déposer votre dossier.  

Vaches qui s'abreuvent

L’action régionale d’appui aux investissements liés à l’abreuvement des bovins allaitants au pâturage a été dotée d’une enveloppe de 150 000 euros. Dans la mesure où une partie de ces fonds n’a pas été consommée, le Conseil régional a accédé à la demande professionnelle en acceptant de prolonger le dispositif jusqu’au 6 octobre. Une quarantaine de dossiers ont été déposés à ce jour alors qu’au final ce sont 120 dossiers qui pourraient bénéficier de ce soutien.

Les modalités de dépôt des dossiers sont identiques à 2020

Les investissements éligibles : équipements nécessaires à la création de points d’abreuvement au pâturage à partir d’un ruisseau, d’un captage de nappe superficielle ou profonde, forages, systèmes d’acheminement vers le lieu d’abreuvement à la pâture (alimentation gravitaire, pompes y compris solaires, béliers hydrauliques, surpresseurs…), stockage de l’eau : cuves, abreuvoirs ainsi que la stabilisation des abords des points d’abreuvement (béton, empierrement…). Si les travaux sont réalisés par l’exploitant, seuls les coûts de matériaux seront pris en compte. En revanche, les investissements suivants ne seront pas éligibles : installations destinées à l’irrigation, acheminement d’eau du réseau d’eau potable sur les parcelles, tonnes à eau, réserves ou stockage de surfaces, récupération des eaux de pluie sur un bâtiment, acheminement d’eau pour approvisionnement de bâtiment et systèmes de filtration ou de traitement UV.

Quel niveau de prise en charge ?

Le taux de subvention pourra aller jusqu’à 40% du coût HT de l’investissement éligible, avec un investissement minimum de 1 500 € HT, et un plafond de subvention de 2 500 € par élevage et par dossier quelle que soit la forme juridique. Pour bénéficier de ce soutien, l’exploitant devra avoir un cheptel minimum de 30 Vaches Nourrices (à la date de la demande de subvention). Enfin, les exploitations pouvant émarger à un autre programme d’accompagnement : départemental (Département de la Loire, Pacte Cantal) ou régional (Plan de filière Bovin Lait) seront orientées vers ces autres dispositifs.
Vous souhaitez déposer un dossier, rendez-vous sur ce lien : http://www.aurafilieres.fr/wp-content/uploads/2020/07/D1-2020-formulaire-dde-subv.pdf

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

De gauche à droite : Laurine Rousset, présidente JA43, Eric Richard, président de la section laitière FDSEA43, Stéphane Joandel, président de la section laitière régionale, Vincent  Chirent, producteur de lait 63 et Sabine Tholoniat, présidente de la FNSEA63 ont procédé à une  vérification des prix du lait au supermarché E.Leclerc à Clermont-Ferrand
Les producteurs revendiquent 500 €/1000 litres de lait
Dans un contexte de flambée des prix et de sécheresse sans précédent, les responsables professionnels de la région demandent à la…
Les agriculteurs investissent dans le matériel économe en eau.
Comité départemental de l’eau : un renforcement des mesures de restriction

Le secrétaire général de la préfecture a réuni le Comité départemental de l’eau le 19 juillet afin d’échanger sur la situation…

L’Axe Allier passe en alerte renforcée
A l’issue du Comité départemental de l’eau (CDE) du 9 août, le Préfet a pris le 5ème arrêté de restriction des usages…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal Massif central est venu à la rencontre des producteurs de lait.
Les producteurs de lait toujours dans l’incertitude
Le jeudi 4 août, les producteurs de lait puydômois ont mené une action devant les bureaux de Sodiaal à Clermont- Ferrand avant d'…
Durant les fortes chaleurs, les équipes de castration sont intervenues dans les champs le matin.
Les castrations sur la fin
La castration des maïs semence arrive bientôt à son terme après près d'un mois de travaux mais les fortes chaleurs laissent…
En marron, les communes classées en zone de montagne et qui bénéficient d'une majoration supplémentaire de 15%.
La récupération des eaux pluviales financée
L'Agence de l'Eau Loire-Bretagne double l'enveloppe financière de son appel à projets "économies d'eau dans les élevages" pour…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole