Aller au contenu principal

#agridemain : Inspirée d'histoires réelles, génératrice d'images authentiques

Présent en Auvergne à l'occasion d'une réunion des ambassadeurs #agridemain, Luc Smessaert est revenu sur la genèse de la démarche et sur son déploiement aux quatre coins de l'hexagone.

Tordre le cou aux images surannées d'une agriculture dont le modèle n'a plus grand-chose à voir avec la réalité mais dont la publicité ne cesse de véhiculer l'image. Voilà l'un des objectifs de la démarche #agridemain, résumée par Luc Smessaert, vice-président de la FNSEA et chef de file du projet, en une formule efficace : « entre Martine à la ferme et les émissions à charge récurrentes, il y a une réalité du quotidien des agriculteurs à montrer ».

Dans cette perspective, les principales organisations professionnelles agricoles ont bâti un mouvement « participatif » où chaque agriculteur, chaque salarié du monde agricole constitue un maillon précieux de la chaîne de communication avec le grand public.

En effet, si les français ont une image très positive des agriculteurs, même après les manifestations de l'été 2015, force est de constater que l'agriculture reste pour eux un secteur flou, voir suspicieux qu'il convient donc de raconter tel qu'il est vécu par ses premiers artisans : les agriculteurs.

Des outils modernes pour servir une cause ancestrale : nourrir les hommes

La démarche #agridemain s'appuie évidemment sur un argumentaire simple mais pas simpliste, sortant de la foule des acronymes tout en restant attaché aux notions essentielles, sur des outils modernes de communication : une plateforme collaborative, les réseaux sociaux... , sur des formations, mais aussi compte donner un nouveau souffle aux fêtes d'hier. « Moissons, foins, vendanges doivent à nouveau être l'occasion de se réunir entre voisins, entre personnes du village, dont certains ignorent la réalité du métier d'agriculteur », explique Luc Smessaert. Objectif : semer par petites touches le message d'une agriculture moderne, génératrice de richesse, d'emplois, briser les tabous et « ne plus laisser à d'autres le soin de parler à la place des paysans ». Les artisans du projet ont bien conscience qu'avec #agridemain, ils sont entrés dans un processus de longue haleine. « L'objectif n'est pas de faire le buzz, mais d'installer dans la durée une communication positive et réelle sur l'agriculture », témoigne Gilles Maréchal, directeur de Farre (Forum des agriculteurs responsables respectueux de l'environnement). Et de citer en exemple, la campagne initiée par l'artisanat avec son slogan pertinent : « l'artisanat, première entreprise de France ». Un slogan qui a toutefois mis 17 ans à s'imposer dans l'esprit du grand public.

Sophie Chatenet

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le premier projet individuel de réserve d'eau dans le Puy-de-Dôme est sorti de terre en Limagne, mis en place par Mathieu Daim.
Une retenue d'eau qui fait désormais référence
Le premier projet individuel de réserve d'eau dans le Puy-de-Dôme est sorti de terre en Limagne. Il s'agit d'un ouvrage d'une…
Tableau de fermage du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021
Indice des fermages du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021

L’indice des fermages pour le département du Puy-de-Dôme est constaté pour 2020 à la valeur de 105,33. Cet indice est…

Bâtiment d'élevage
Le projet bâtiment étape par étape
 Un projet bâtiment demande deux ans de reflexion, démarches administratives et construction avant que les premiers animaux n'en…
Visite d’exploitation l’après-midi du 6 mars à l'occasion de l'assemblée générale.
2020 : Carton plein pour le Syndicat Aubrac
Si 2020 fut pour les syndicats de races allaitantes une année blanche en termes d’actions promotionnelles, techniques ou festives…
Forêt qui dépérit de Celle-sur-Durolle, au cœur des Bois Noirs
Les forêts de nos contrées se meurent
Les arbres dépérissent partout en France sous les effets du changement climatique et certaines essences historiques des massifs…
Ravage de campagnols terrestres dans les prairies
La bromadiolone bannie dès le 20 décembre 2020
Par voie de communiqué, la Draaf Auvergne Rhône-Alpes confirme deux évolutions réglementaires majeures dans la lutte contre le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole