Aller au contenu principal

« Agriculteurs, ne restez pas seuls face à vos difficultés »

Agir Ensemble propose un dispositif d’accompagnement pour les agriculteurs en situation fragile.

Agir Ensemble propose un dispositif d’accompagnement pour les agriculteurs en situation fragile. N’hésitez pas à prendre contact au 04.73.44.46.83, une main vous accompagnera...

En pleine mutation, le secteur agricole traverse de surcroît une conjoncture difficile. Les difficultés s’accumulent dans les exploitations agricoles et l’équilibre de bon nombre d’entre-elles est remis en question. Cela se traduit généralement par une baisse des investissements, un retard dans le paiement des fournisseurs, des factures qui s’accumulent, des démarches administratives qui deviennent pesantes ; l’agriculteur s’isole et trop souvent finit par demander de l’aide quand le panel de solutions est réduit.

Pour venir en aide aux agriculteurs dont l’exploitation se fragilise, les Organismes Professionnels Agricoles de l’association AGIR ENSEMBLE ont mis en place un dispositif d’accompagnement. Ils sont convaincus qu’accompagnée dès les premières difficultés, la situation est le plus souvent rattrapable.

Mais il n’est pas facile de parler de ses difficultés, on croit souvent que ça va s’arranger, on continue tant bien que mal à avancer, on s’isole, on n’arrive plus à regarder autour de soi et souvent, la conjoncture difficile aggrave la situation malgré tous les efforts fournis…

Pour aider à franchir ce pas, les acteurs de terrain des Organisations professionnelles agricoles d’Agir Ensemble (conseillers, techniciens, animateurs, commerciaux, comptables...) jouent un rôle essentiel. Ils rencontrent régulièrement les agriculteurs avec lesquels s’instaure un dialogue de confiance. Ils sont à l’écoute et peuvent être une porte d’entrée dans le dispositif d’accompagnement.

« Entrer dans un dispositif d’accompagnement n’est pas une honte »

C’est tout simplement, à un moment donné, poser les choses, repérer les difficultés, pour que des partenaires professionnels puissent trouver avec l’agriculteur des solutions et partager avec lui un plan d’actions lui permettant de rebondir.

Entrer dans un dispositif d’accompagnement, c’est d’abord et avant tout trouver une écoute bienveillante, sans crainte d’être jugé, avec une personne de l’association. Et ensuite, avec les partenaires, cela permet d’avoir un regard extérieur, de prendre du recul sur sa situation et de rompre l’isolement.

Ne pas attendre que les difficultés s’accumulent permet d’anticiper les problèmes, évitant ainsi de se retrouver dans une situation très complexe dont il sera plus difficile de se sortir.

Alors n’hésitez pas à parler à vos interlocuteurs de terrain ou appelez l’association au 04.73.44.46.83

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Patrick Bénézit : « Une PAC qui maintient des agriculteurs nombreux et qui créé de l’économie »
Patrick Bénézit, agriculteur dans le Cantal et président de la Copamac¹, milite pour une PAC économique garante de la diversité…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Irrigation
Plan de relance et aléas climatiques : comment obtenir une aide ?
Le plan de relance agricole du gouvernement soutient les investissements d’équipements d’irrigation. Mais avant de déposer une…
Champs de blé face au Puy-de-Dôme
Surfaces et rendements céréaliers en baisse
En moins de cinq ans, le département du Puy-de-Dôme a perdu près de 8 000 ha de cultures, résultat d'une déprise agricole forte,…
Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole