Aller au contenu principal

Ovins
Accroître les volumes vendus sous Label rouge

Copagno s’est tournée vers de nouveaux débouchés : les Ets Bigard de Castres avec le «Label rouge Agneau fermier des Pays d’Oc» et Arcadie-Destrel pour la démarche EQC.

Devant le camion : les responsables de Copagno en compagnie d’éleveurs de la coopérative, d’une partie de l’équipe des salariés de Copagno, des responsables des filières aval, du président de l’Aroa et d’un représentant des races ovines du Massif central.

La coopérative Copagno avance à grand pas dans la restructuration de ses débouchés. Le 28 septembre dernier, les responsables de la coopérative avaient choisi de se réunir au Gaec Cohade près de Brioude en Haute-Loire, pour présenter ses nouveaux débouchés et sa stratégie commerciale. Depuis l'arrêt d'activité du groupe Grillon, structure qui commercialisait la majorité de ses agneaux, Copagno s'est mise à la recherche de nouvelles filières de commercialisation «fiables, pérennes et efficaces». Ses prospections l'ont conduit dans le Sud-Ouest, à Castres chez les Etablissements Bigard qui commercialisent en filière «Label rouge agneau fermier des Pays d'Oc».

Agneau fermier des Pays d'Oc : un nouveau débouché pour Copagno

La commercialisation des agneaux de Copagno par ce débouché a commencé cet été et déjà 25 000 brebis et 46 éleveurs de la coopérative se trouvent engagés dans cette démarche de qualité. «Notre objectif d'ici trois ans est d'arriver à contractualiser 40 000 animaux dans ce Label rouge» a indiqué le président de Copagno, Paul Bony. Livrer des produits de qualité reste la priorité de la coopérative qui commercialise ses animaux via deux Labels rouges (agneau fermier des Pays d'Oc, Coeur de France), les filières carrefour Ccp-Eqc (Arcadie-Destrel), l'agneau biologique (AB) et l'agneau de lait. «Pour que les éleveurs obtiennent une valorisation optimum de leurs agneaux, il faut intégrer des démarches de qualité. C'est pourquoi 74 % de notre production sont vendus sous signe de qualité» explique Paul Bony. La présence du responsable de la filière ovine de Bigard Castres, Hubert Charlas, et du directeur de l'association «Agneau fermier des Pays d'Oc», Eric Lagarde, a permis de faire davantage connaissance avec ce Label rouge dans lequel Copagno vient de s'engager. Eric Lagarde précise : «L'agneau fermier des Pays d'Oc est un agneau de bergerie qui a obligatoirement moins de 150 jours. Nous labellisons 78 000 agneaux commercialisés dans 290 points de vente ; 60 % des volumes sont vendus en Gms et le reste en boucheries traditionnelles. Ce label représente l'occitanie, une zone très vaste mais dont les points communs sont les races rustiques, des agneaux jeunes et le désaisonnement». Hubert Charlas a signalé que l'abattoir de Castres manquait de production pour répondre à la demande de ses clients : «l'apport de Copagno est une bouffée d'oxygène pour redynamiser notre filière».

 

Bigard veut vendre de l'agneau

Ce dernier a par ailleurs révélé l'ambition et les atouts du groupe Bigard en matière de production ovine : «Le groupe Bigard national souhaite vendre de l'agneau. Doté d'une bonne logistique avec une capacité de livraison sur la France entière, nous avons un potentiel de développement». «L'important est de travailler ensemble, de se parler et de comprendre les contraintes des uns et des autres dans la filière. Nous sommes là pour mettre en marché et pour apporter de la valorisation à la filière» a ajouté ce responsable filière ovine de Bigard Castres.
En terme de valorisation du prix des animaux, les associés du Gaec Cohade, qui ont commercialisé 157 agneaux via ce Label rouge depuis juillet dernier, ont fait part de leur satisfaction. «La plus-value obtenue est intéressante. Je suis satisfait au niveau de la rémunération» a déclaré l'éleveur Jérôme Guittard. Hubert Charlas a avancé un autre argument positif : «depuis le début de l'année, on note une baisse de 8 % de la consommation alors que nos filières Label sont en progression».

Partenariat Copagno-Socaviac

Copagno et la section ovine de Socaviac sont officiellement partenaires depuis début 2008. En juillet 2009, les deux structures ont créé une Union de services en commun qui permet de réduire les charges en matière de transport, d'approvisionnement et de collecte.
L'Union représente :
- 128 000 brebis,
- 509 adhérents répartis sur les quatre départements d'Auvergne
-128 353 ovins commercialisés en 2009 dont 83 003 agneaux de boucherie, 27 299 agneaux légers, 3496 reproducteurs, 9355 brebis de réfome
- 21 salariés répartis sur deux sites.
Partenaires aval : Ets Bigard à Castres (labels Pays d'Oc), Ets Arcadie Destrel pour les Eqc, Label Cœur de France avec Socopa, et les abattoirs de Brioude et Yssingeaux.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Claude Font, élu à la FNO en charge du dossier loup
Claude Font : «L’objectif fixé, c’est zéro attaque»
Premières tendances de prédation en 2020, projet gouvernemental de rehaussement du plafond de prélèvement, l’actualité autour du…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole