Aller au contenu principal

Emploi
Accompagner les salariés et les employeurs

Un partenariat innovant entre la profession et l’Anpe débouche sur des actions concrètes en faveur de l’emploi en agriculture.

L’emploi en agriculture : on en parle, on en débat même dans le cadre de rencontres organisées la semaine dernière par l’Anpe Auvergne.
Autour de la table : Sylvie Guelon, présidente d’Agri Remplacement du Puy-de-Dôme, Viviane Chomette, présidente d’Agri em-ploi 63, Laurent Usse, chargé de mission FRSEA, Jean-Michel Sotton, délégué régional Apecita, Boris Surjon, directeur de l’Anpe de Cournon et sa collaboratrice, Maryline Charmasson ont constaté unanimement l’augmentation du volume de salariés en production agricole. « On va vers des exploitations plus grandes en taille, avec plus de place pour les salariés » indique le représentant de l’Apecita. « On se trouve également face à des agriculteurs proches de la retraite et qui, aujourd’hui, envisagent de plus en plus l’embauche d’un salarié pour mieux préparer la transmission de leur entreprise. 40% des exploitations vont être cédées d’ici à 2010» précise Laurent Usse.
Un constat qui a conduit la profession et l’Agence nationale pour l’emploi à sceller un partenariat innovant afin de mettre en place des actions en faveur du développement de l’emploi en agriculture. Une nouveauté pour l’Anpe de Cournon chargée désormais d’en assurer l’expertise et dont la connaissance du milieu et des métiers se résumait à l’offre saisonnière (castration, vendanges, ramassage des bulbes…). En lien avec Agri emploi 63, l’agence a mis en place une série d’actions visant à promouvoir les métiers de l’agriculture : documentations spécifiques, informations sur les différents forums et salons, visites d’exploitations.Mais le plus innovant est la mise en place d’une évaluation en milieu de travail et la vérification des compétences, en lien avec Agri emploi 63. Cette procédure peut ensuite déboucher sur une formation pour le demandeur d’emploi. Pour Sylvie Guelon, « l’évaluation est nécessaire. Le monde agricole est encore une grande famille dans laquelle le chef d’exploitation est en rapport direct avec le salarié. Et son but, c’est de lui transmettre sa passion et ses savoir-faire. Si la personne est reconnue par l’évaluation, l’exploitant mettra alors d’autant plus de soin et de conviction à lui donner du temps pour lui apprendre le métier et le rendre autonome ». La présidente souligne par ailleurs que dans le cadre du service de remplacement, le salarié doit être capable de s’autogérer pour remplacer le chef d’exploitation, parfois dans l’urgence. « Pendant de longues années, la profession a fonctionné « en vase clos » sur la question de l’emploi, explique le représentant de la Frsea. Aujourd’hui, le partenariat initié avec les Anpe professionnalise l’embauche. Des actions d’accompagnement au service des salariés et des employeurs sont créées. Enfin, sur le plan légal, l’agriculture ne déroge pas au code du travail, y compris sur la règle des 35 heures pour laquelle ont été négociés des systèmes d’adaptation telle que l’annualisation du temps de travail ».
Tout semble donc en marche pour développer le secteur de l’emploi en agriculture ; un secteur dans lequel « l’envie et la passion restent les moteurs du métier» selon Sylvie Guelon et Viviane Chomette qui cumulent avec performance le statut de chef d’exploitation, de responsable professionnel, de mère de famille et de femme.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le premier projet individuel de réserve d'eau dans le Puy-de-Dôme est sorti de terre en Limagne, mis en place par Mathieu Daim.
Une retenue d'eau qui fait désormais référence
Le premier projet individuel de réserve d'eau dans le Puy-de-Dôme est sorti de terre en Limagne. Il s'agit d'un ouvrage d'une…
A Sugères (63), Eugénie Schaff a construit une chèvrerie.
Une chèvrerie au service de son éleveuse
A Sugères (63), Eugénie Schaff a construit une chèvrerie et un local de transformation pour augmenter sa production de fromages…
Tableau de fermage du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021
Indice des fermages du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021

L’indice des fermages pour le département du Puy-de-Dôme est constaté pour 2020 à la valeur de 105,33. Cet indice est…

Bâtiment d'élevage
Le projet bâtiment étape par étape
 Un projet bâtiment demande deux ans de reflexion, démarches administratives et construction avant que les premiers animaux n'en…
Forêt qui dépérit de Celle-sur-Durolle, au cœur des Bois Noirs
Les forêts de nos contrées se meurent
Les arbres dépérissent partout en France sous les effets du changement climatique et certaines essences historiques des massifs…
Troupeau de moutons
La filière ovine recrute
Faire naître de nouvelles vocations d’éleveurs ovins est la colonne vertébrale du programme Inn’ovin initié par l’interprofession…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole