Aller au contenu principal

Volailles
«45 000 volailles abattues en 2020»

L’Association d’Abattage des Volailles Fermières d’Auvergne (AAVFA) poursuit son développement auprès des éleveurs de volailles du Puy-de-Dôme et de l’Allier.

Association d’Abattage des Volailles Fermières d’Auvergne poursuit son développement

A l’image de nombreuses structures et entreprises, l’association d’abattage des volailles fermières d’Auvergne, a décalé son assemblée générale annuelle 2019. Organisée habituellement à la fin du premier semestre, elle s’est tenue le 15 octobre à Monteignet sur l’Andelot (03). L’occasion pour la vingtaine d’adhérents de l’association de faire le point sur l’activité 2019 de leur abattoir et sur l’année 2020 déjà bien avancée !


Une année d’équilibre


En 2019, 244 clients éleveurs et particuliers du Puy-de-Dôme et de l’Allier ont fait appel au service de l’abattoir. 36 479 volailles ont été abattues dont une grande majorité de poulets (29 870), de pintades (3 743) et de canards (1 343). Viennent ensuite les chapons (932), les dindes (363) et les oies (230). «Ce qui représente 700 volailles par jour d’abattage» précise le président de l’association Julien Rieuf, éleveur de volailles fermières bio à Cusset (03). « C’est notre première année d’activité pleine ; nous sommes satisfaits car elle se termine par un équilibre de l’entreprise et un résultat comptable positif» (+3 700€ ndlr).
L’embellie devrait se poursuivre puisque pour 2020, les signaux sont au vert. En effet du 1er janvier au 30 septembre 2020, l’activité d’abattage marque le pas avec près de 34 000 volailles abattues sur la base de 867 abattages par jour. Et d’ici la fin de l’année, à l’approche des fêtes de Noël, les prévisions devraient porter l’activité à
45 000 volailles sur 12 mois, soit +23 % selon le président Rieuf. «Cette hausse s’explique par la progression des éleveurs qui ont augmenté leurs volumes mais aussi par la récupération de volailles de la Loire, suite à la fermeture temporaire d’un abattoir en raison du covid.»


Des investissements


Près de trois ans après la reprise des établissements Pouzadoux à Monteignet sur l’Andelot, l’Association d’abattage des volailles fermières d’Auvergne est sur les rails du développement. Forte de ses résultats elle a engagé un premier investissement dans l’acquisition d’un outil, récupéré auprès d’un abattoir industriel, pour vider les gésiers. Il est aujourd’hui en cours d’installation.
En fin d’année elle réalisera un deuxième investissement sur l’acquisition d’une effileuse neuve pour la découpe du cloaque et l’aspiration des viscères, « ce qui permettra de réduire la pénibilité de ce poste aujourd’hui exercé manuellement» indique Julien Rieuf. Les deux investissements sont soutenus financièrement par les Conseils départementaux de l’Allier et du Puy-de-Dôme à hauteur de 30% environ. 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le premier projet individuel de réserve d'eau dans le Puy-de-Dôme est sorti de terre en Limagne, mis en place par Mathieu Daim.
Une retenue d'eau qui fait désormais référence
Le premier projet individuel de réserve d'eau dans le Puy-de-Dôme est sorti de terre en Limagne. Il s'agit d'un ouvrage d'une…
Tableau de fermage du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021
Indice des fermages du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021

L’indice des fermages pour le département du Puy-de-Dôme est constaté pour 2020 à la valeur de 105,33. Cet indice est…

Bâtiment d'élevage
Le projet bâtiment étape par étape
 Un projet bâtiment demande deux ans de reflexion, démarches administratives et construction avant que les premiers animaux n'en…
Visite d’exploitation l’après-midi du 6 mars à l'occasion de l'assemblée générale.
2020 : Carton plein pour le Syndicat Aubrac
Si 2020 fut pour les syndicats de races allaitantes une année blanche en termes d’actions promotionnelles, techniques ou festives…
Forêt qui dépérit de Celle-sur-Durolle, au cœur des Bois Noirs
Les forêts de nos contrées se meurent
Les arbres dépérissent partout en France sous les effets du changement climatique et certaines essences historiques des massifs…
Ravage de campagnols terrestres dans les prairies
La bromadiolone bannie dès le 20 décembre 2020
Par voie de communiqué, la Draaf Auvergne Rhône-Alpes confirme deux évolutions réglementaires majeures dans la lutte contre le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole