Aller au contenu principal

#25 mars : Mobilisation massive aussi Place Bellecour

A Clermont-Ferrand mais aussi à Lyon, les agriculteurs se sont mobilisés en force pour dire STOP au bradage de l’agriculture.

A Lyon, la mobilisation s’est déroulée place Bellecour.

« Cela fait plus de vingt ans que nous attendons des prix à la hauteur de nos coûts de production ! Il faut trouver une vraie solution pour les agriculteurs ! », a clamé le président de la FRSEA Auvergne-Rhône-Alpes, Michel Joux, à Lyon où 500 agriculteurs et 200 tracteurs avaient convergé dans la matinée place Bellecour. Des convois du Rhône et de la Loire s’étaient rassemblés à l’entrée Nord de la ville. D’autres de l’Ain et des Savoie ont emprunté l’entrée Est de la Métropole. Ils ont été rejoints par des agriculteurs de la Drôme, de l’Isère, du sud du Rhône et de l’Ardèche qui sont arrivés par l’autoroute du Sud. « Nous voulons que tous les agriculteurs puissent vivre de leur travail », a lancé à la tribune place Bellecour, Jordan Magnet, secrétaire général des JA Aura. « Nous avons des revendications qui sont très fortes, a soutenu Michel Joux : le prix et la Pac, autrement dit un revenu décent qui nous manque depuis trop longtemps ».

En début d’après-midi, à Lyon, une délégation de responsables FRSEA et JA a été reçue par le préfet de Région, Pascal Mailhos. La veille, ils s’étaient entretenus par Visioconférence avec le directeur adjoint du cabinet du ministre de l’Agriculture, Benoît Bonaimé. Après trente minutes de discussion en préfecture, les syndicalistes ont obtenu un rendez-vous avec Julien Denormandie pour le début de semaine. « Faisons lui confiance quelques jours, mais quelques jours seulement », a prévenu Michel Joux, promettant, si le ministre de l’Agriculture devait ne pas respecter « ses engagements verbaux » de revenir et, cette fois-ci, de taper bien plus fort.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Les JA63 réunis le 2 avril autour de Quentin Baumont et de Jérémy Jallat, vice-président de JA AuRA, venu assister à une partie des travaux de l'assemblée générale.
« Nous devons ramener de la valeur sur nos exploitations »
Encourager la valorisation sur les exploitations était au cœur des échanges de l’assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du…
Carte départementale des zones hydrographiques issue du nouvel arrêté cadre sécheresse qui prévoit 11 zones au lieu de 7.
Le nouvel arrêté cadre sécheresse en détails
Le nouvel arrêté cadre sécheresse pris dans le Puy-de-Dôme redécoupe les zones hydrographiques du territoire et revoit à la…
En déplacement en Haute-Loire, le président de Région a pris toute la dimension de la problématique campagnols.
Aide de la Région à la lutte collective
Le Président de Région en déplacement sur une exploitation à St Front (43) est venu constater la situation sanitaire…
Sébastien Laubanie, président du syndicat Aubrac des Volcans
L'Aubrac progresse encore dans le département
Le 19 mars, le syndicat Aubrac des Volcans tenait son assemblée générale à Sallèdes. L’occasion de faire le point sur l’actualité…
Rat taupier dans un champ
Utilisation de la charrue possible pour le Ratron GW sous conditions !
La DGAL a décidé d’autoriser de façon dérogatoire et sous conditions l’utilisation du Ratron GW sur appât blé, par traitement à…
Quentin Baumont, David Chauve et Sabine Tholoniat chefs d’orchestre de cette mobilisation à Clermont-Ferrand
25 mars : mobilisation massive pour obtenir des prix rémunérateurs et une PAC équilibrée

Quentin Baumont, David Chauve et Sabine Tholoniat chefs d’orchestre de cette mobilisation à Clermont-Ferrand qui restera dans…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole