L'Auvergne Agricole 28 septembre 2016 à 08h00 | Par propos recueillis par Sophie Chatenet

Le Crédit agricole Centre France prend toute la mesure de la crise

Jean-François Giraud, Président de la Caisse régionale du CACF

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © CACF

En juillet dernier, dans nos colonnes, vous faisiez état d’une situation des plus préoccupantes pour un nombre croissant d’exploitations du Massif central. Force est de constater que depuis, le climat ne s’est guère amélioré…

Effectivement, les quelques bons indicateurs que nous avons, par exemple, sur la filière lait (hausse des cours du beurre et de la poudre de lait) ne suffisent pas à inverser la tendance générale que j'avais soulignée il y a deux mois : nous ne voyons pas de signes encourageants annonçant un retournement favorable de conjoncture. Nos clients s'interrogent et un nombre croissant d’entre eux perd confiance en l'avenir.

 

Comment souhaitez-vous les accompagner à passer ce cap difficile ?

Le terme "accompagnement" est bien celui qui convient. C'est aussi le mot d'ordre donné à tous les conseillers du réseau Crédit agricole. D’ailleurs tous les responsables du Crédit agricole et, en premier lieu, son Président Dominique Lefèbvre, sont convaincus que l'agriculture française va se relever. Nous croyons en l'avenir et nous allons apporter notre contribution pour passer ce cap difficile.

 

Concrètement, quelles mesures proposez-vous ?

Les agriculteurs ont besoin de trésorerie pour faire face au financement du cycle d'exploitation. Pour un certain nombre d'entre eux, le versement des aides PAC ne suffira pas à assainir leur trésorerie. Pour répondre à ces besoins supplémentaires inhabituels à cette période de l'année, le Crédit Agricole Centre France, fidèle à ses valeurs mutualistes, propose à tous ses clients qui le justifient et ce, quelles que soient leurs productions, une avance de trésorerie sous forme d'une offre "Court Terme trésorerie de campagne". Parallèlement, la Caisse a décidé de proposer à ses clients la possibilité de consolider leur situation financière grâce à une offre "Moyen Terme fonds de roulement" sur une durée de 2 à 7 ans. (voir encadré).

 

Au-delà de ces mesures, on imagine que chaque cas bénéficiera d’une évaluation spécifique ?

Nous avons le souci d’apporter la solution la mieux adaptée à chaque situation. Selon les cas étudiés, l’année blanche pourra évidemment être un « outil » mobilisable. La première démarche à faire, c’est de rencontrer son conseiller. Rester seul face aux difficultés serait la pire des stratégies.

Offres proposées par le Crédit Agricole Centre France

 

Offres proposées par le Crédit Agricole Centre France

Offre "Court Terme trésorerie de campagne"

Objet : Financer les besoins de trésorerie immédiats

Durée : 12 mois

Taux : 1%

Montant maximum :

- 100 € par vache allaitante système naisseur

- 200 € par vache laitière ou allaitante système naisseur engraisseur

- 15 € par brebis ou chèvre

- 500 € par hectare de céréales

Frais de dossier : pas de frais de dossier.

 

Offre "Moyen Terme fonds de roulement »

Objet : Renforcement de trésorerie - Besoin de fonds de roulement - consolidation de dettes bancaires

Durée : jusqu’à 7 ans

Taux : AGILOR 5 ans soit 1,1 % pour des durées de 2 ans à 7 ans

Frais de dossier : 80 € - 40 € si crédit < 5000 € (= montants Agilor).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui