L'Auvergne Agricole 31 juillet 2015 à 08h00 | Par Sophie Chatenet

Un projet agricole régional partagé par toutes les familles

Les responsables professionnels d’Auvergne et de Rhône-Alpes viennent de bâtir les fondations agricoles de la nouvelle grande région en adoptant une feuille de route qui place l’agriculteur au centre des préoccupations de chacun.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les élus professionnels d’Auvergne et de Rhône-Alpes réunis à Aubière pour bâtir une stratégie d’avenir.
Les élus professionnels d’Auvergne et de Rhône-Alpes réunis à Aubière pour bâtir une stratégie d’avenir. - © © S.Chatenet

 

Fort de plusieurs mois de travail, les représentants du monde agricole issus du syndicalisme (FNSEA-JA), du mutualisme (MSA-Groupama-Crédit Agricole), de la coopération et des chambres d’agriculture des régions Rhône-Alpes et Auvergne ont procédé, mardi à Aubière (Puy-de-Dôme), aux derniers arbitrages relatifs au projet agricole régional. Si les deux régions avaient, jusque-là, élaboré leur propre projet agricole régional, « il a fallu rebâtir une stratégie commune aux deux entités en conservant les grandes lignes qui avaient été dessinées en Rhône-Alpes et en Auvergne », explique Jean-Pierre Royannez, agriculteur à Alixan dans la Drôme et président de la FRSEA Rhône-Alpes.

Durant quatre heures, le projet a de nouveau été soumis à l’approbation de toutes les familles, donnant lieu à de riches débats. « La question du revenu et des prix ont été au cœur des discussions. Pour nous, il est impératif de remettre l’agriculteur au centre des préoccupations », témoigne Patrick Escure, éleveur à Arnac dans le Cantal et président de la FRSEA Auvergne.

 

Présentation officielle au Sommet

 

Le projet structuré autour des hommes, des produits et des territoires aborde donc évidemment la question clé du revenu, mais aussi la performance économique, l’installation et le renouvellement des actifs, la montagne, le foncier, l’environnement et la formation. « Toutes les forces vives de l’agriculture se sont accordées sur des positions communes qu’elles devront désormais portées », insiste Jean-Pierre Royannez. « Nous veillerons à ce que chacun respecte ses engagements », ajoute Patrick Escure.

L’enjeu est de taille puisqu’il s’agit de faire de ce projet l’outil de référence pour être en mesure de travailler efficacement avec les collectivités et l’administration.

En attendant, les élus professionnels souhaitent présenter ce projet aux différents candidats aux élections régionales de décembre. Le prochain Sommet de l’élevage (7-8-9 octobre) de Clermont-Ferrand devrait être l’occasion de le faire.

 

Sophie Chatenet

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui