L'Auvergne Agricole 22 novembre 2017 à 08h00 | Par Mélodie Comte

Le tourisme à la ferme persiste et signe

L’association Accueil à la Ferme a clôturé une belle saison touristique et continue de se démarquer malgré la concurrence déloyale des « particuliers-hôteliers ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Stéphane Bonjean est accueillant à la ferme depuis 1990 et profite de son adhésion à l’association pour faire découvrir ses vins et les produits de ses amis producteurs.
Stéphane Bonjean est accueillant à la ferme depuis 1990 et profite de son adhésion à l’association pour faire découvrir ses vins et les produits de ses amis producteurs. - © M. Comte

Accueil à la Ferme rassemble dans le département du Puy-de-Dôme plus d’une cinquantaine d’exploitations agricoles proposant hébergements, vente directe, animations... Un réseau connu des touristes et des curieux du monde rural, en témoigne une nouvelle fois les résultats de la saison touristique 2017 et les récentes portes ouvertes.

 

Succès des portes ouvertes

Stéphane Bonjean, viticulteur à Blanzat et adhérent à l’association départementale depuis 1990, a accueilli le week-end dernier plus de 500 visiteurs dans sa cave. Habitués et néophytes ont fait le déplacement pour découvrir le travail du vigneron, 8ème du nom sur son domaine. L’histoire familiale, la transmission de la passion et l’amour du métier, Stéphane Bonjean partage cela, toute l’année avec sa clientèle. Les portes ouvertes du 18 et 19 novembre derniers, sont certes, l’occasion de faire découvrir son métier, mais surtout de mettre en lumière les producteurs locaux et d’embellir encore un peu plus ses vins. « Le vin n’est que meilleur s’il est associé à de bons produits. » Sous la forme d’un « Marché de Noël », les visiteurs ont pu déguster ce qu’il y a de meilleur sur les terres puydômoises. Fromages, beurre frais, charcuteries, foie gras, escargots, vins, miel, pâtisseries et safran locaux tenaient le haut de l’affiche.

Le vigneron a même fait venir un ami ostréiculteur d’Oléron. S’il dépasse quelque peu les directives d’Accueil à la Ferme, le vigneron l’assure l’esprit est le même. « L’idée est de profiter de cet évènement pour faire connaître les produits locaux et leurs producteurs, surtout ceux qui débutent. »

Stabilité de l’activité

« Découverte de la ferme, retour à la nature et aux produits de qualités », Agnès Valleix, présidente de l’association départementale l’affirme « c’est le cœur même d’Accueil à la Ferme et c’est ce que recherchent les touristes passant par le réseau ».

Cette saison encore, l’activité des exploitations agro-touristiques s’est maintenue. La météo clémente a joué en leur faveur. Malheureusement, une ombre au tableau demeure. Du fait de la baisse des subventions, la création d’hébergements type chambres d’hôtes est en forte baisse depuis plusieurs années déjà. Les agriculteurs doivent faire face à une concurrence inattendue. « Comme les hôteliers, nous subissons ces locations de particulier à particulier y compris dans le milieu rural. Ces gens en louant leurs maisons et leurs appartements en sous-mains, déséquilibrent le marché.»

Si côté hébergement l’activité est stable, les ateliers de transformations à la ferme se multiplient. L’association poursuit également la promotion de son activité et de ses adhérents en participant à de nombreux événements sur le département. Le prochain grand rendez-vous sera le Carrefour National de la Pêche les 12, 13 et 14 janvier prochains.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui