L'Auvergne Agricole 07 mars 2007 à 00h00 | Par C.Rolle

Viticulture - Un nouvel élan qualitatif pour les vignes de St Verny

Les viticulteurs de la Cave St Verny poursuivent la défense de leur production à travers la qualité. Ils se mettent en ordre de marche pour asseoir leur reconnaissance.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite :  Philippe Heyraud, président de la Fédération départementale viticole, Jean Claude Jallut et Maurice Pachon, président de la Cuma viticole les coteaux
De gauche à droite : Philippe Heyraud, président de la Fédération départementale viticole, Jean Claude Jallut et Maurice Pachon, président de la Cuma viticole les coteaux - © Auvergne Agricole
Quinze ans après la « révolution viticole » engagée sur le département du Puy de Dôme, la Cave St Verny continue d’accompagner les viticulteurs sur le chemin de la qualité. « Nous voulons donner un nouvel élan qualitatif à la production et faire en sorte d’en être le moteur » explique Denis Nicolas, directeur de la Cave St Verny. C’est aussi le message qu’a souhaité faire passer Jean-Claude Jallut, président de la coopérative viticole des côteaux d’Auvergne, lors de l’assemblée générale la semaine dernière. Il a rappelé à cet effet le lancement fin 2006 d’un audit viticole auprès des 115 adhérents qui permet aujourd’hui de bien connaître le vignoble et à chacun de s’interroger sur son propre atelier. « Notre production se situe dans un marché de niche. Pas question pour nous de rester les deux pieds dans le même sabot. Ce serait suicidaire» commente Denis Nicolas. A partir de cet audit, le conseil entend mettre tout en oeuvre pour accompagner individuellement les adhérents vers un niveau de qualité toujours meilleur. « Pour les vignes actuellement conformes à la production de qualité, soit 80%, nous allons continuer à les tirer vers le haut. Pour les 20 % qui nécessitent plus de remise en cause, nous allons organiser un accompagnement personnalisé par étapes, en fonction des contraintes » précise le directeur. Une démarche dont se félicite Philippe Aymard, président de la Cave St Verny et qui insiste sur le fait que « cet audit doit nous aider à nous mettre en ordre de marche et à avoir tous les atouts pour être présents sur le marché».

Des atouts il y en a !

A commencer par la qualité du millésime 2006 reconnue et récompensée au salon professionnel d’Angers par quatre médailles : 2 or, 1 argent et 1 bronze, « un record pour la Cave» tient à préciser Denis Nicolas. «Très féminin, soyeux, équilibré et parfumé», d’après les papilles et le nez experts d’Olivier Mignard, oenologue de la Cave, le millésime 2006 fait la différence dans les trois couleurs : un blanc entre 13,5° et 14° «très riche et avec beaucoup d’arômes»; un rosé «très parfumé et aux teintes pâles»; un rouge «soyeux, rond et élégant». «La cuvée 2005 était un millésime très viril, en 2006 c’est le retour à un vin plus convivial et moins excessif». Olivier Mignard met l’accent sur «le respect de tout un équilibre pour atteindre la qualité ». Et cela passe inévitablement par la maîtrise du rendement.
Enfin dès l’automne prochain, les amateurs de vins de la Cave St Verny seront accueillis dans une nouvelle boutique à Veyre Monton. « 40 % des ventes actuelles sont réalisées au magasin, indique Denis Nicolas. On sent un frémissement de sympathie pour notre vin d’Auvergne. Nos compatriotes reconnaissent enfin sa qualité mais il existe encore des réticences, y compris de la part des professionnels de la restauration.»

En chiffres
Les viticulteurs - coopérateurs ce sont :
- 115 exploitations livrant en exclusivité à la cave St Verny
- 205 ha de Gamay d’Auvergne, Pinot Noir et Chardonnay
- 7500 ha récoltés en 2005 et 2006
- 12,8° alcool : degré moyen des vendanges 2006
- 96,5 % des raisins en « qualité 1 »
- 1007 tonnes récoltées en 2005 et 2006 soit 7 400 hl.

Sanitaire
Le « black rot » est de retour !
Quelques vignes voient réapparaître le parasite « black rot » sur les feuilles (tâches brunes) et sur les grappes (grains brunis et desséchés). Les dégâts peuvent être spectaculaires en l’espace d’une semaine.
Des préconisations de lutte :
- Pour les vignes indemnes de « black rot » l’an passé : faire un début de protection en même temps que pour le mildiou et passer un produit efficace à chaque traitement
- Pour les vignes qui ont déjà été touchées : anticiper la protection en cas de pluie fin avril / début mai. Mettre un produit efficace à chaque traitement et prolonger la protection jusqu’à la fin véraison.

 

Philippe Aymard, président de la Cave St Verny
Philippe Aymard, président de la Cave St Verny - © Auvergne Agricole
Rendez-vous

L’Association des Vignerons Indépendants Amateurs du Puy de-Dôme (VIA 63) tient son assemblée générale le samedi 10 mars 2007 à 9 h à Pont du Château, salle Brosson à la mairie.
Tous les adhérents sont conviés, ainsi que tous les vignerons amateurs désireux de faire partie de l’association.
Parmi les services offerts par l’association : la permanence hebdomadaire du responsable viticole de la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme à Châteaugay et au Breuil-sur-Couze pour faire les analyses des vins ou des moûts, la diffusion de fiches techniques sur la conduite de la vigne et l’élevage des vins, diverses informations sur la législation en matière de droits de plantations et de distillations, et un voyage d’étude qui aura lieu cette année dans le vignoble de Sancerre fin juin. Pour tout contact : 06.85.23.40.31

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui