L'Auvergne Agricole 09 novembre 2010 à 15h43 | Par S. Giraud

Viande bovine - Les bastions Bigard assiégés par les éleveurs

Depuis dimanche soir, plus aucun camion ne pénètre sur la plupart des sites du groupe Bigard du pays. Les éleveurs du Massif central assurent le blocus à Villefranche d’Allier et Egletons…Jour et nuit.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Chaque département se relaie à tour de rôles pour assurer le blocage du site Bigard de Villefranche d’Allier. A l’heure du casse-croute, barbecue et plancha sont de mises pour faire griller saucisses et parfait de Charolais. Le vin chaud est également le bienvenu par ce temps particulièrement hivernal. Au fond, à droite, le directeur du site A côté du slogan « Bravo la viande », promu par le groupe Bigard, les jeunes de l’Allier n’ont pas fait dans la dentelle, traitant purement et simplement le géant du steak haché « d’escroc ». Patrick Bénézit a fait part à ses troupes de l’accident qui s’est produit la nuit de samedi à dimanche à Egletons. « Un camion espagnol a renversé le président de la FDSEA de la Corrèze (ndlr : Les éleveurs de viande bovine en colère depuis déjà pas mal de temps, ont l’habitude du rouge. C’est tout naturellement sur du rouge qu’ils ont inscrit les lettres FNB pour Fédération Nationale Bovine. . . . . . Patrrick Trillon : «La demande de revalorisation des prix aux producteurs n’a aucune commune mesure avec les marges de la distribution. Il est temps que les agriculteurs soient reconnus comme de véritables acteurs économiques Les eleveurs du puy de dome devant les grilles de l'abattoir . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Les éleveurs avaient prévenu. La stratégie de blocage des prix dans laquelle semble s'être engagé le groupe Bigard en appellerait forcément une autre, celle du blocus des sites du géant de la viande par les éleveurs. Dimanche soir, les éleveurs ont mis leur menace à exécution puisque depuis, plus aucune bête et plus aucun morceau de viande ne sort de la plupart des unités d'abattage du groupe. Sur le Massif central, deux sites sont bloqués, celui de Villefranche-d'Allier dans l'Allier et celui d'Egletons en Corrèze.
A Villefranche-d'Allier, ce sont les Jeunes agriculteurs de l'Allier qui ont démarré le blocus de la Socopa, filiale du groupe Bigard, appuyés par des agriculteurs de la FNSEA 03 et quelques membres de la FDSEA. Lundi, peu avant midi, une centaine de cantaliens sont arrivés pour assurer la permanence jusqu'au lendemain midi. Mardi midi, la relève devait être assurée par les éleveurs du Puy-de-Dôme, « environ 250 personnes seront mobilisées, de manière à avoir en permanence sur le site près de 80 éleveurs du département », explique Jean-Paul Thénot, président de la section bovine de l'UDSEA du Puy-de-Dôme.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui