L'Auvergne Agricole 24 avril 2008 à 00h00 | Par UDSEA et David Perret

UDSEA/Section des anciens - Retraites agricoles : passer de l’indécence à la reconnaissance

Appel général à manifester pour les retraites le lundi 28 avril 2008 à 11 h30 à la Préfecture à Clermont-Ferrand.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Alors que le pouvoir d'achat fait débat en France et que le gouvernement s'apprête à réformer le régime des retraites, les retraites agricoles figurent parmi les plus faibles. Le 28 mai, un projet de loi sera examiné en conseil des ministres. Il est urgent de prendre en compte la situation plus que délicate d'un grand nombre de retraités agricoles qui n'ont pas bénéficié des revalorisations successives des retraites, celles-ci étant trop souvent minimes par rapport aux attentes. Et il est encore plus urgent de préparer l'avenir des exploitants actuels ou à venir. Des dispositifs proposés par la section des anciens de l'UDSEA et de la FNSEA peuvent être rapidement actionnés pour faire évoluer les retraites agricoles.
Rendez-vous à 11 heures place de Jaude pour faire une manifestation régionale Auvergne, Limousin, Loire et Lozère sous forme de sit-in devant la Préfecture dès 11 h 30 lundi 28 avril (le repas est tiré du sac). La réforme des retraites ne doit pas se faire sans le monde agricole.
Pierre Aymard, délégué cantonal des anciens exploitants de Gerzat
Pierre Aymard, délégué cantonal des anciens exploitants de Gerzat - © Auvergne Agricole

Ils ont dit


-Pierre Aymard, délégué cantonal des anciens exploitants de Gerzat
« 60% des retraites agricoles sont inférieures au minimum vieillesse qui est de 600 euros. Qui peut accepter cela ? Tout le monde est concerné par les retraites ! Actifs, jeunes agriculteurs ... dès maintenant, défendez vos retraites !».

Joseph Gauthier, délégué cantonal des anciens de Rochefort-Montagne
Joseph Gauthier, délégué cantonal des anciens de Rochefort-Montagne - © Auvergne Agricole

 

-Joseph Gauthier, délégué cantonal des anciens de Rochefort-Montagne
« Il y a des veuves qui n'ont plus assez de ressources pour payer le chauffage et l'électricité. Nous devons nous battre pour éviter de telles situations ».

-André Quinty, délégué cantonal des anciens de Maringues
«Les améliorations récentes des conditions de travail en agriculture n'ont pas bénéficié aux anciens durant leurs carrières. Il faut reconnaître la pénibilité de notre profession pour les retraites».


Tous solidaires devant la préfecture lundi 28 avril à 11 h 30
Toutes les générations sont concernées par les retraites, venez nombreux défendre votre avenir"

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui