L'Auvergne Agricole 09 août 2012 à 10h14 | Par Bénédicte Boissier et Joël Leduc

Triticale - Triticale, récolte moyenne en montagne pour cause de maladies

Agriculteurs et techniciens ont moissonné l’essai triticale mis en place par la Chambre d'agriculture en Livradois-Forez. Les résultats entraînent des remarques.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- ©

«Une perte de rendement en moyenne de 20 quintaux à l’hectare par rapport à l’an passé, à cause de la rouille, de la septoriose…» Frédéric Moigny du service Agronomie-Environ-nement, explique comment des précipitions abondantes au printemps, ont entrainé l’apparition de ces maladies.

 

Un climat capricieux

Pourtant tout était bien parti : des levées régulières, un automne très doux, d’où des champs homogènes. «Et on avait bien maîtrisé les adventices.» Après un gros coup de froid en février, «mais la neige a protégé en altitude,» est venu un printemps abondamment arrosé. C’est à ce moment là que les choses se sont gâtées : «cette saison pluvieuse a entrainé un fort développement des maladies, qui ont anéanti une partie du feuillage, du coup les grains sont mal remplis et la qualité apparaît médiocre».

 

Différentes variétés de triticale sur des bandes de 3 m.
Différentes variétés de triticale sur des bandes de 3 m. - © Chambre d'agriculture

S’occuper des céréales

Il aurait fallu passer un fongicide, mais la plupart des éleveurs ne l’ont pas fait… «Ils ne nous ont pas écoutés» regrettent les techniciens, qui pourtant avaient tiré la sonnette d’alarme en temps et en heure. En effet, l’éleveur et on le comprend, s’occupe avant tout de ses animaux. «Mais il doit également s’occuper de son triticale, le traiter si besoin. C’est dommage, d’autant plus cette année, vu le prix des céréales que nombre d’entre eux vont devoir acheter. Alors que le fongicide aurait permis de gagner de précieux quintaux…»

Les techniciens de la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme ont participé à cette récolte de montagne. (de gauche à droite : Alexis Busserole, Marine Gauthier ingénieurs au service Agronomie-Environnement, Joël Leduc animateur de la Petite région agricole Livradois-Forez).
Les techniciens de la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme ont participé à cette récolte de montagne. (de gauche à droite : Alexis Busserole, Marine Gauthier ingénieurs au service Agronomie-Environnement, Joël Leduc animateur de la Petite région agricole Livradois-Forez). - © Chambre d'agriculture

Bilan de l’essai sur la Pra Livradois-Forez

Les techniciens ont semé 12 variétés de triticale, 1 de blé (témoin), sur la parcelle d’Eric Rourre à Ambert.

«On constate plus de 10 quintaux d’écart entre la moins bonne et la meilleure variété. Dans le trio de tête on note : Agostino, Constant, Talentro.» Grâce à cet essai, et aux résultats fournis par différents organismes, dont Arvalis et l'Association Céréales Monta-gne, la Chambre d'agriculture sortira fin août comme chaque année, une fiche technique sur le triticale, qui guide les éleveurs dans leurs choix.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui