L'Auvergne Agricole 19 avril 2017 à 08h00 | Par Karen Maruel

Transmission de la passion pour la Rava au Vernet Sainte Marguerite

Brebis Rava À Mareuge, sur la commune du Vernet Sainte Marguerite, Philippe Bergogne transmet sa passion pour la race Rava à son apprentie, Mahona Leclercq, compétitrice aux ovinpiades 2017.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Passionné de génétique, Philippe Bergogne et Mahona Leclercq améliorent sans cesse la qualité du troupeau. Présentation de la star de l’exploitation.
Passionné de génétique, Philippe Bergogne et Mahona Leclercq améliorent sans cesse la qualité du troupeau. Présentation de la star de l’exploitation. - © Karen Maruel

A la tête d’une exploitation de 500 brebis mères 100% Rava, Philippe Bergogne, sélectionneur de la race, transmet sa passion à son apprentie. Etudiante en BTS ACSE(1), Mahona Leclercq a commencé sa formation sur une exploitation fabricant du St Nectaire. « Mon maître de stage mettait en place un atelier brebis Rava, qui avaient été achetées à Philippe. J’ai eu un coup de cœur pour la race », se souvient Mahona. Un an après, les deux admirateurs de la race se sont rendus au Salon International de l’Agriculture (SIA) 2017.


23ème aux Ovinpiades 2017

Etudiante au Lycée agricole Genest Malifaux près de Saint Etienne, ce sont les couleurs de Rhône-Alpes que défendait Mahona Leclercq aux ovinpiades 2017. En terminant deuxième au classement régional, elle a décroché son ticket pour la finale nationale au SIA à Paris. « C’est une opportunité d’avoir et de participer à un un concours dans les moutons et de se comparer aux autres. Je me suis d’abord renseignée sur les épreuves, ensuite je me suis entrainée sur l’exploitation ». Parage, état de santé, tri électronique, génétique ou reconnaissance de la race sont autant de techniques que la jeune fille a appris à maîtriser avec Philippe Bergogne. « Elle apprend très vite. Par rapport à ses aptitudes de travail elle peut largement participer à un tel concours. Elle a des facilités de manipulation et d’approche des animaux », résume son maître de stage. 23ème au classement définitif sur un total de 36 participants, Mahona a décroché la meilleure note en parage. « Je suis un peu déçue du résultat, regrette la jeune apprentie, mais cela reste un super événement et une super expérience. C’est bien pour la satisfaction personnelle et pour voir de quoi on est capable ».  Et de conclure, tout sourire, « je suis contente car pour une première, monter à Paris, c’est bien ! ».

 

« Présenter les tops model de la race au SIA »

De son côté, Philippe Bergogne aussi s’est rendu au SIA pour la 4ème année afin d’y présenter ses brebis Rava. Mais comment sélectionner les meilleures lorsque l’on est un admirateur de cette race ? Pour choisir celles qui auront la chance de découvrir la capitale, c’est l’état de gestation qui est pris en compte, il faut des brebis non suitées qui ne risquent pas d’agneler au Salon.  «J’envoie les plus belles par rapport à la génétique pour montrer le top model de la race », sourit Philippe Bergogne. C’est alors tout un travail de préparation pour bichonner les mannequins avant de les présenter. Pendant un mois, les brebis ont droit à un toilettage et un shampouinage quotidiens.Chaque année, l’éleveur participe aussi au Sommet de l’élevage. En 2015, touchées par la fièvre catarrhale, peu de brebis ont fait le déplacement. « Je suis dans la même zone que le Sommet, on m’a demandé d’emmener 98 de mes brebis afin que la race puisse être représentée », raconte Philippe Bergogne. Fervent défenseur de la Rava, ces manifestations permettent à l’exploitant de présenter la race aux innombrables qualités. « Brebis rustique qui s’adapte bien à une altitude supérieure à 1 000 mètres, c’est une bonne mère, prolifique, avec une bonne valeur laitière et une bonne qualité de viande. Elle est bien au niveau du désaisonnement, c’est ce qui la valorise le mieux… ».

 

(1) Analyse, Conduite et Stratégie de l'Entreprise agricole

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui