L'Auvergne Agricole 14 février 2013 à 10h40 | Par Claude Raynaud - Patrick Levet

« Tout n’est pas joué !»

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Claude Raynaud, président de l'UDSEA 63
Claude Raynaud, président de l'UDSEA 63 - © Auvergne Agricole

Claude Raynaud (Président de l’UDSEA 63) - Patrick Levet (Président JA 63) : « Tout n’est pas joué !»

Quelle est votre analyse des résultats ?
Sur l’ensemble des collèges, nous constatons qu’il n’y a pas de majorité clairement définie pour la prochaine mandature. Dans le détail, UDSEA-JA progresse en gagnant le collège des propriétaires et en réduisant l’écart sur celui des retraités de 800 voix à 250. Le collège des groupements est conservé en totalité. L’absence d’autres listes souligne la force du réseau et l’implication dans les outils amont et aval. Dans le collège des chefs d’exploitations la liste d’union Confédération paysanne - Coordination rurale arrive en tête, mais en recul de 15% par rapport à 2007. UDSEA-JA est en seconde position en recul de 13% mais avec une liste dissidente qui fait 28%. Le message est clair, la désunion nous fait perdre le collège 1, mais la liste Confédération - Coordination n’a pas de majorité absolue. A travers ce vote, le modèle agricole défendu par l’UDSEA et les JA n’est pas remis en cause. Par contre, nous devrons veiller à mieux expliquer et mieux communiquer sur les positions que nous prenons.

Comment se profile la session d’installation ?
Devant l’absence de majorité absolue, le positionnement de chaque collège sera déterminant. UDSEA-JA sera candidat à la présidence lors de la session d’installation du 22 février. Nous travaillerons avec celles et ceux qui ont globalement la même vision de l’agriculture. Il faut tenir compte des enseignements de ce scrutin, mais aussi faire en sorte que la Chambre soit gérable et puisse assumer son rôle de représentativité pour les orientations agricoles.
Les discussions sur le budget de la PAC avancent. Bientôt il faudra négocier les modalités d’application de la PAC en France.

Comment envisagez-vous la défense du métier désormais ?
Les grands dossiers continuent d’avancer sans tenir compte de la situation Puydômoise et ils auront une incidence sur nos exploitations. Nous devons continuer à les suivre et le réseau FNSEA-JA trouve toute son importance face aux enjeux cruciaux de la future PAC. Malgré le satisfecit suite à l’accord européen, nous constatons une diminution de 50 milliards d’euros soit environ 12% du budget consacré à la PAC. Nous revendiquons plus de cohérence dans la mise en œuvre de la politique européenne et une plus grande lisibilité afin de continuer à avoir des projets pour notre agriculture.
Patrick Levet,  Président JA63
Patrick Levet, Président JA63 - © Auvergne agricole

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui