L'Auvergne Agricole 26 juin 2019 à 14h00 | Par C.Rolle (d’après communiqué)

STOP à l’ambroisie envahissante !

La Journée internationale de l’ambroisie s’est déroulée le 22 juin 2019. L’occasion de sensibiliser les professionnels et le grand public sur le caractère particulièrement allergisant de cette plante exotique invasive

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Dans le cadre de la journée internationale de l’ambrosie, plusieurs évènements ont été programmés jusqu’au 15 juillet sur toute la région Auvergne-Rhône-Alpes. Ces manifestations ont notamment pour objectif d’informer et sensibiliser le grand public ainsi que l’ensemble des acteurs du territoire aux problèmes sanitaires, environnementaux et agricoles posés par l’ambroisie.

Les pollens d’ambroisie sont majoritairement émis en août-septembre et provoquent de fortes réactions allergiques chez les personnes sensibles : rhinite, conjonctivite, asthme… Ces affections touchent n’importe quel individu, notamment à la suite d’expositions intenses, répétées ou prolongées. En région 600 000(*) personnes sont recensées potentiellement allergiques (soit 10% de la population) et 40,6 M€(*) de dépenses de soins sont nécessaires.

Les ambroisies peuvent également se développer et coloniser de nombreux milieux : friches, parcelles agricoles, chantiers, bords de route et de cours d’eau… Elles représentent ainsi une menace pour l’agriculture (perte de rendement dans certaines cultures) et pour la biodiversité (concurrence avec certains végétaux). « Une fois qu’un pied d’ambroisie est observé, il convient de rapidement l’éliminer car il est difficile de l’éradiquer une fois qu’il est installé » indique le communiqué de la Fredon Auvergne Rhône-Alpes

Une lutte obligatoire

Particulièrement présente en Auvergne-Rhône-Alpes, l’ambroisie à feuilles d’armoise doit être éliminée. Sa lutte est d’ailleurs rendue obligatoire par un décret du 26 avril 2017 prévoyant notamment la possibilité pour le préfet de département « de déterminer par arrêté les modalités d’application des mesures contre les ambroisies prévues par la loi ».

Dans les 12 départements de la région Auvergne-Rhône-Alpes, des arrêtés préfectoraux sont en cours de validation. Ils préciseront les actions à mettre en œuvre pour lutter contre l’ambroisie. La FREDON Auvergne-Rhône-Alpes est chargé par l’Agence Régionale de Santé de la coordination et de l’animation du plan régional de lutte contre l’ambroisie.

* Source : Analyse des données médico-économiques - 2017 - ORS Auvergne-Rhône-Alpes

L’organisation de la lutte en Auvergne-Rhône-Alpes

 

Afin d’assurer une gestion locale et efficace de l’ambroisie, des référents communaux sont identifiés (élu et/ou agent territorial). Cet interlocuteur local intervient notamment dans le processus de médiation et accompagne, sous l’autorité du maire, la mise en œuvre du plan de lutte (gestion des

signalements d’ambroisie, surveillance du territoire, sensibilisation du grand public…).

La présence d’ambroisie peut être signalée au référent communal via la plateforme

« Signalement-ambroisie », l’application

mobile « Signalement ambroisie », par mail (contact@signalement-ambroisie.fr) ou par téléphone au 0 972 376 888.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui