L'Auvergne Agricole 31 mai 2007 à 00h00 | Par C.Rolle

Statut du fermage - Un vrai dialogue pour le faire évoluer

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Depuis des années, les fermiers et les propriétaires de la FNSEA évoquaient la nécessité de faire évoluer le régime des baux ruraux, mais sans véritable dialogue possible. Or, pour la première fois, les dirigeants de la SNFM (Section nationale des fermiers et métayers) et de la SNPR (Section nationale des propriétaires ruraux) ont engagé un dialogue.
Les dirigeants de la SNFM restent attachés au maintien du statut du fermage, le plus encadré d’Europe (dans le sens d’une protection des preneurs), mais ils estiment nécessaire son évolution. « Nous tenons à garder notre statut. Mais nous sommes ici pour le faire évoluer. Nous ne sommes pas fermés », a déclaré Bertrand Saget, président de la SNFM. « Nous ne sommes pas opposés à l’évolution du droit de préemption », a précisé Jean-Luc Desbrosses, premier vice-président de la section des fermiers et métayers, avant d’ajouter : « Dans tout fermier sommeille aussi un propriétaire ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui