L'Auvergne Agricole 07 mai 2020 à 08h00 | Par C.Rolle

« Soutenons nos fromages, nos terroirs et nos producteurs »

Le collectif « Soutenons nos fromages, nos terroirs et nos producteurs » se mobilise pour éviter le gaspillage de plusieurs tonnes de fromages.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © auvergne agricole

A l’initiative du Conseil National des Appellations d’Origine Laitières (Cnaol) en partenariat avec la Fédération Nationale des Producteurs de Lait (FNPL), la Fédération Nationale Ovine (FNO) et la Fédération Nationale des Eleveurs de Chèvres (FNEC), le collectif « Soutenons nos fromages, nos terroirs et nos producteurs» s’est constitué afin de soutenir les 50 AOP, les 10 IGP laitières et tous les opérateurs touchés par la crise sanitaire : éleveurs, producteurs fermiers, TPE / PME, artisans et distributeurs de fromages AOP-IGP, fromages fermiers et fromages de pays… Ce collectif regroupe aussi une soixantaine de personnalités de la société civile : Chefs cuisiniers, chroniqueurs, auteurs, journalistes, scientifiques, sportifs, chefs d’entreprises… qui ont accepté de s’engager pour défendre le patrimoine fromager français et éviter le gaspillage alimentaire de 2000 tonnes de fromages privées du jour au lendemain d’un accès direct aux consommateurs ; parmi eux :  Bleu d’Auvergne, Cantal, Fourme d’Ambert et Saint-Nectaire.

Les mesures d’urgence, engagées par les opérateurs et la filière, avec l’appui de quelques collectivités territoriales et les campagnes de solidarité mises en place ont déjà permis de le réduire de 1 000 tonnes le stock.  « Mais ce n’est pas suffisant, martèle le collectif. Dans un contexte où la production laitière des vaches, chèvres et brebis étant toujours plus importante au printemps, il reste encore 1 000 tonnes de fromages qui doivent trouver des consommateurs à très court terme. A ce jour, sans débouchés, certains ne peuvent se conserver indéfiniment du fait d’une durée de vie de quelques semaines ». Ce collectif se mobilise donc pour soutenir les différentes démarches entreprises évitant le gaspillage alimentaire, permettre d’organiser des achats solidaires, encourager la sélection de ces fromages dès la reprise dans la restauration collective et soutenir toutes les solutions permettant une gestion juste et durable pour écouler les stocks de fromages invendus.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui